Des multinationales n’auront pas à franciser leur nom

Certaines multinationales du détail, comme Walmart, n’auront pas à franciser leur nom, a statué la Cour supérieure.<br />
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir Certaines multinationales du détail, comme Walmart, n’auront pas à franciser leur nom, a statué la Cour supérieure.
Les multinationales du détail Best Buy, Costco, Gap, Guess et Walmart n’auront pas à franciser leur nom, a statué mercredi la Cour supérieure du Québec. Le tribunal conclut que l’affichage d’une marque de commerce de langue anglaise ne contrevient pas à la Loi 101 ou au règlement sur la langue du commerce et des affaires.

L’Office québécois de la langue française avait menacé de retirer le certificat de francisation de ces entreprises si elles refusaient d’ajouter un générique français à leur raison sociale au Québec. L’Office n’écarte pas la possibilité que la cause soit portée en appel.
11 commentaires
  • hugo Tremblay - Inscrit 10 avril 2014 05 h 53

    Pas besoin de la cour

    Si, comme moi, les francophones évitaient ces magasins, ils seraient très rapides à franciser leur nom.
    On le voit toujours, comme à l'élection de ce lundi, les francos, contrairement aux anglos, aiment beaucoup s'agenouiller.

    • Pierre-R. Desrosiers - Inscrit 10 avril 2014 10 h 44

      Tout à fait d'accord. Serait-ce notre héritage français?

      Desrosiers
      Val David

  • Jean-Pierre Marcoux - Abonné 10 avril 2014 06 h 43

    Montreal : business as usual

    Le résultat est que le visage du centre ville de Montréal est visuellement anglais. Et une promenade, de la Bibliothèque nationale, rue Berri, au Musée des Beaux-Arts, rue Crescent, m'a confirmé que ce visage parlait le plus souvent anglais.

    Compte tenu du résultat des élections, je ne vois pas où est le problème.

  • Réjean Guay - Inscrit 10 avril 2014 07 h 09

    francisation

    Encore un exemple d'aplaventrisme du juridique . Bravo !
    Mais cela n'est pas grave , le bon peuple s'en fout ... Et ce n'est qu'un début ... Après tout , comme disait Trudeau père , le Québec est une province comme les autres : l'anglais y dominera bientôt et , comme la clique libérale actuelle s'en fiche , le bon peuple , qui ne veut surtout pas de chicane , consentira par sa làcheté à sa propre domination .

  • Marcel Bernier - Inscrit 10 avril 2014 10 h 23

    Quelle synchronisme!

    Juste à temps pour inaugurer notre nouveau gouvernement, qui a un préjugé favorable pour l'anglais.

    • Marcel Bernier - Inscrit 10 avril 2014 11 h 34

      Et je me demande bien quel est le Post-it masqué qui a bien pu pondre un tel jugement. C'est assurément un jugement politique qui ne respecte pas le caractère français de notre environnement social, l'esprit et la lettre de la Charte de la langue française et le respect à la majorité d'expression française qui vit, ici, au Québec.
      Une campagne de boycott de ces entreprises est à considérer sérieusement. Déjà que les dirigeants de Wal-Mart s'arrogent le droit de contourner nos lois concernant la syndicalisation, s'il faut qu'en plus, ils fassent fi de notre environnement social, ce serait vraiment le bouquet, ou pour utiliser une expression plus usuelle, la goutte qui fait déborder le vase.

    • Gilles Goulet - Inscrit 10 avril 2014 12 h 20

      Un préjugé favorable au bilinguisme, pas à l'anglais.

    • Jocelyne Lapierre - Inscrite 10 avril 2014 14 h 19

      S'ils étaient favorables au bilinguisme, monsieur Goulet, ils veilleraient à ce que l'affichage soit bilingue.

  • Jean Lengellé - Inscrit 10 avril 2014 13 h 03

    Ne soyons pas, en plus, ridicules!

    Allons nous refuser de monter dans un autobus Volvo ou GM pour se faire transporter, parce que ni Volvo ni GM ne sont traduits? Admettons que "Vaut le veau" ou "les moteurs du Général" bien francisés n'auraient que peu d'influence sur la ponctualité, ou l'absence de confort.
    Faisons donc une paix honorable, et convions la Police de la Langue à un repas fraternel au restaurant condamné dans l'affaire du Pastagate, avec au menu, pour faire plaisir à tout le monde:
    Pâtes éthiques.....