L’Équipe de soutien en urgence psychosociale est de plus en plus demandée

Les équipes du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) et du CSSS Jeanne-Mance formées pour répondre aux urgences psychosociales sont de plus en plus demandées. En un an, les interventions de l’Équipe de soutien en urgence psychosociale (ESUP) ont bondi de plus de 60 %, atteignant 1288 interventions, dont 53 % en personne. En tout, ce sont 140 appels par jour faits aux policiers sur l’île qui concernent des urgences en santé mentale et en itinérance — soit 3 % des appels totaux. Alors que l’équipe n’est présente que pendant le quart de travail de soir, le SPVM espère obtenir les ressources nécessaires du réseau de la santé pour patrouiller 24 heures par jour, 7jours sur 7.

À voir en vidéo