Montréal: la manifestation contre la brutalité policière déclarée illégale

Le Collectif opposé à la brutalité policière (COBP) tient chaque année une manifestation.
Photo: - Le Devoir Le Collectif opposé à la brutalité policière (COBP) tient chaque année une manifestation.
Une centaine de personnes ont été interpellées par les policiers lors de la 18e manifestation annuelle du Collectif opposé à la brutalité policière (COBP), dans l'arrondissement Villeray, à Montréal, samedi.

La marche avait été déclarée illégale quelques minutes à peine après avoir commencé.

Le rassemblement a commencé à 15 h à l'intersection des rues Jean-Talon et Châteaubriand, dans le quartier Villeray. Il a été déclaré illégal moins de cinq minutes plus tard par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Les manifestants ont choisi ce lieu symbolique puisque c'est à cet endroit, il y a quelques mois, qu'un policier du SPVM a « menacé » un jeune sans-abri de l'attacher à un poteau s'il ne quittait pas le secteur sur-le-champ.

Peu d'incidents ont été rapportés. Un camion du réseau d'information RDI a été vandalisé.

Le service de la Société de transport de Montréal (STM) a été perturbé, les rames de métro ne s'arrêtant plus à la station Jean-Talon pendant une partie de l'après-midi. Le service a pu être rétabli au terme de la manifestation.

À voir en vidéo