MMA: plus de 75 anomalies détectées entre 2008 et 2013

En 2013, les inspecteurs ont dénombré à la MMA une trentaine [quarantaine???] de défectuosités sur des locomotives et des wagons.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir En 2013, les inspecteurs ont dénombré à la MMA une trentaine [quarantaine???] de défectuosités sur des locomotives et des wagons.

Plus de 75 anomalies ont été détectées entre 2008 et 2013 sur les locomotives de la Montreal, Maine and Atlantic par les inspecteurs de Transports Canada, selon le rapport d’inspection des six dernières années obtenu par Radio-Canada en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

 

Au cours de l’année 2013, les inspecteurs ont dénombré à la MMA une trentaine de défectuosités sur 21 locomotives, alors que l’inspection de 204 wagons de marchandise a permis de détecter 21 défauts. Le nombre de locomotives inspectées est passé de 5 en 2009, à 31 en 2012, alors que le nombre d’inspections de wagons est passé de 122 à 307 entre ces mêmes années.

 

Rappelons qu’en juillet dernier, des wagons remplis de pétrole appartenant à la MMA ont explosé et causé la mort de 47 personnes à Lac-Mégantic.

 

Les compagnies ferroviaires ont la responsabilité de gérer elles-mêmes les inspections des voies ferrées, du matériel et des matières dangereuses transportées, mais Transports Canada effectue tout de même des inspections-surprises, surtout pour vérifier les systèmes et les politiques de sécurité.

 

La nature de ces anomalies n’a pas été révélée.

 

Dans un second document obtenu par Radio-Canada, on découvre la nature des matières dangereuses transportées par la Montreal, Maine and Atlantic. Les trains transportaient plus de 451 000 tonnes de pétrole brut, plus de 159 000 tonnes de chlorate de sodium et plus de 101 000 tonnes de pétrole liquéfié. Le certificat d’assurance de la compagnie remis à l’Office des transports du Canada fait aussi état de transport d’acide sulfurique, de mazout, et de gaz de pétrole, présents en moindres quantités.