Vincent Lacroix obtient sa liberté conditionnelle totale aujourd'hui

Vincent Lacroix, photographié alors qu’il arrivait à la maison de transition où il demeurait depuis sa libération de prison.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir Vincent Lacroix, photographié alors qu’il arrivait à la maison de transition où il demeurait depuis sa libération de prison.
Vincent Lacroix obtient sa libération conditionnelle totale ce vendredi, après avoir purgé moins de trois des dix-huit années de peines de prison cumulées qui lui ont été imposées pour avoir fraudé 9200 personnes d'une somme de plus de 113 millions de dollars. 

Après 3 autres années dans la maison de transition du quartier Saint-Henri à Montréal, il bénéficie d'une libération conditionnelle complète à partir d'aujourd'hui, a révélé La Presse.

En 2009, l'ex-PDG de Norbourg a reconnu sa culpabilité à 200 chefs d'accusation en vertu du Code criminel et a été condamné à 18 ans d'emprisonnement.

Vincent Lacroix devra patienter jusqu'en 2022 avant de pouvoir être libéré de sa faillite personnelle.

Le scandale Norbourg, un détournement de 115 millions sur plusieurs années, a profondément secoué la confiance du public envers les petits cabinets de services financiers et a eu un impact sur la réglementation.

À voir en vidéo