Première tempête, premiers maux de tête

L’importante chute de neige, à une dizaine de jours de Noël, a fait le bonheur des tout-petits dimanche.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir L’importante chute de neige, à une dizaine de jours de Noël, a fait le bonheur des tout-petits dimanche.

Chaque année, elle est prévisible et, pourtant, elle surprend toujours. La première tempête de neige de l’hiver a laissé en moyenne entre vingt et trente centimètres de neige sur le Québec.

 

Pendant toute la journée de dimanche, les automobilistes ainsi que les piétons ont dû s’armer de patience. La plupart des chaussées étaient enneigées, ce qui rendait les déplacements difficiles. Les mauvaises conditions météorologiques ont d’ailleurs causé des dizaines d’accrochages dans plusieurs régions de la province, selon la Sûreté du Québec.

 

L’accident le plus important est survenu vers 10 h sur l’autoroute Dufferin-Montmorency à Québec. Une dizaine de véhicules ont été impliqués dans un carambolage qui a fait cinq blessés, dont une femme dans la vingtaine qui luttait toujours pour sa vie au moment de mettre sous presse. L’impact a été si violent que les secouristes ont dû utiliser les pinces de désincarcération pour extirper la victime de son véhicule.


Opération déneigement

 

La porte-parole de la SQ, Ann Mathieu, constate que les automobilistes sont souvent téméraires lors des premières chutes de neige. « La cause première de collisions, ce sont des gens qui ne font pas attention à leur conduite automobile. Même si la route est déneigée ou la surface enneigée, je vous dirais que les gens ne se méfient pas lorsqu’il y a parfois de l’asphalte sur laquelle il peut y avoir une présence de glace noire », indique-t-elle.

 

Le porte-parole du ministère des Transports du Québec, Denis Arsenault, croit lui aussi que les automobilistes ne sont pas assez prudents en début d’hiver. « Pendant les tempêtes, il est important que les automobilistes adaptent leur conduite aux conditions routières en gardant une bonne distance avec le véhicule devant eux et en ralentissant », rappelle-t-il aux conducteurs.

 

En ce lundi, les déplacements devraient être plus faciles alors que la tempête se dirige vers l’est du Québec et les Maritimes. La Ville de Montréal a notamment commencé son opération de déneigement au cours de la soirée dimanche. Cette semaine, 3000 employés seront à l’oeuvre pour ramasser la neige tombée. Des chasse-neige et des chenillettes feront d’abord à faire le déblaiement pour rétablir rapidement la circulation automobile et piétonnière. En milieu de semaine, la Ville prévoit déjà faire le chargement de la neige alors que s’amorce le dernier blitz des courses du temps des Fêtes. Il s’agit d’une opération d’envergure puisque Montréal compte plus de 10 000 kilomètres de chaussées et de trottoirs.

 

À l’approche de Noël, les voyageurs sont aussi invités à vérifier auprès de leurs compagnies aériennes si leurs vols sont maintenus avant de se présenter à l’aéroport. Dimanche, de nombreux vols ont été annulés ou retardés. Une douzaine d’avions ont été cloués au sol dans les grands aéroports internationaux à Montréal et à Toronto.

 

Nord-est américain

 

Il faut dire que cette tempête n’a pas épargné non plus le nord-est des États-Unis. Une trentaine de centimètres de neige est tombée au Connecticut et au Rhode Island. Le nord du Massachusetts et la côte du sud du Maine ont même reçu plus d’une quarantaine de centimètres, selon le service météorologique américain.

 

Des accidents mortels ont aussi été enregistrés chez nos voisins, ce qui n’a pas été le cas au Québec. En Indiana, les autorités ont d’ailleurs rapporté une histoire bouleversante. Un homme marié depuis moins de sept heures a été tué par un véhicule sur le bord de la route alors qu’il tentait d’aider une conductrice coincée dans la neige. Les policiers ont rappelé que la vigilance était de mise en tout temps et que les gens devraient s’assurer d’être visibles par mauvais temps. Un conseil qui s’applique ici aussi.

À voir en vidéo