La Cour suprême dit non à l’ex-juge Jacques Delisle

La Cour suprême du Canada refuse d’entendre l’appel du juge à la retraite Jacques Delisle, condamné à la prison à vie pour le meurtre de son épouse. Dans une décision non motivée, le plus haut tribunal du pays a fait savoir jeudi que M. Delisle, 78 ans, ne pourra y présenter sa cause. Il perd ainsi son ultime chance de faire valoir son innocence. Selon la version qu’il a donnée, sa femme, Nicole Rainville, âgée de 71 ans et paralysée du côté droit, se serait enlevé la vie à l’aide d’un revolver retrouvé à côté d’elle. Il affirme l’avoir trouvée morte, une balle dans la tête, en rentrant chez lui un jour de novembre 2009. Le procureur de la Couronne a de son côté plaidé que M. Delisle s’était débarrassé de sa femme pour vivre avec sa maîtresse et éviter un coûteux divorce. En 2012, l’ex-juge de Québec a été reconnu coupable de meurtre prémédité par un jury. Il a reçu une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération pendant 25 ans.

À voir en vidéo