​Compressions aux Postes - La FTQ parle d’un geste «sauvage»

Mercredi, Postes Canada a annoncé une hausse considérable du prix des timbres et l’élimination graduelle du service de livraison du courrier à domicile.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Mercredi, Postes Canada a annoncé une hausse considérable du prix des timbres et l’élimination graduelle du service de livraison du courrier à domicile.
À son tour, la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), qui représente des milliers de travailleurs de Postes Canada au Québec, dénonce la décision de la direction de sabrer dans ses effectifs et dans la livraison du courrier à domicile.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le nouveau président de la FTQ, Daniel Boyer, parle d’un geste «sauvage» et improvisé, qui donne «la nausée».

Le président de la plus grande centrale syndicale du Québec déplore le fait que 8000 salariés se retrouveront sur le pavé, alors que le gouvernement fédéral rogne en même temps sur le régime d’assurance-emploi.

M. Boyer demande au gouvernement fédéral, qui est toujours responsable des Postes, de discuter «avec respect et dignité» avec le Syndicat des travailleurs des postes.

Mercredi, Postes Canada a annoncé une hausse considérable du prix des timbres et l’élimination graduelle du service de livraison du courrier à domicile. D’ici cinq ans, tous les Canadiens devront se déplacer vers des boîtes postales communautaires pour récupérer leur courrier.

Ainsi, Postes Canada s’attend à ce que 15 000 employés quittent la société ou prennent leur retraite d’ici cinq ans, ce qui se traduira par une réduction de 6000 à 8000 postes.

Le Syndicat des travailleurs des postes, affilié à la FTQ, a 10 500 membres.
2 commentaires
  • Jean-Sébastien Rozzi - Inscrit 12 décembre 2013 11 h 29

    Couper dans le service postal...

    pour investir dans les F-35 et dans les prisons !
    Décidément, ce gouvernement a une vision bien étrange des services à la population.
    C'est tout simplement dégoûtant.
    J'invite le syndicat des postes à ne pas se contenter de discussions avec le fédéral, parce que je ne crois pas qu'elles puissent réellement se dérouler dans le « respect et la dignité ».
    Inspirez-vous de la grève étudiante et passez à l'action. Manifestez, bloquez, perturbez !

  • Bernard Gervais - Inscrit 12 décembre 2013 13 h 00

    Tout le monde est touché

    Si je peux comprendre les employés de Postes Canada d'être en furie contre le gouvernement conservateur, celui-ci n'épargne pas non plus la population.

    Hausser jusqu'à 1,00 $ le prix du timbre pour la livraison d'une simple lettre au pays ! Tout pour pour inciter les gens à se tourner vers Internet !