Près de 320 000 clients d'Hydro-Québec étaient privés de courant à 20h

Ciel de tempête montréalais, plus tôt cette année. Vendredi, ce sont principalement les régions des Laurentides, de la Montérégie et de Montréal qui ont été touchées par les vents violents.
Photo: - Le Devoir Ciel de tempête montréalais, plus tôt cette année. Vendredi, ce sont principalement les régions des Laurentides, de la Montérégie et de Montréal qui ont été touchées par les vents violents.

Le bilan des pannes de courant ne cesse de s'alourdir alors que des vents violents traversent une partie de la province.

Près de 320 000 clients d'Hydro-Québec étaient privés d'électricité vers 20h, vendredi. Le réseau électrique a été malmené par de fortes rafales de vents, avec des pointes à 90 kilomètres-heure et des pluies abondantes.

Cette dépression automnale s'est abattue sur tout le sud du Québec, mais ce sont principalement les régions des Laurentides, de la Montérégie et de Montréal qui ont été touchées dans la journée.

Des pannes ont aussi été rapportées, mais dans une moindre mesure, dans Lanaudière, l'Outaouais et la Capitale-Nationale.

À la société d'État, le porte-parole Patrice Lavoie a expliqué que certaines pannes ont été causées par le déclenchement de disjoncteurs, soit un mécanisme de protection.

Par ailleurs, des poteaux ont été brisés et des fils électriques sont tombés à Québec et à Montréal, entraînant des dommages plus importants au réseau. Ce fut le cas notamment sur le boulevard Cavendish à Montréal, où le rétablissement de service pourrait être plus long.

De son côté, la Sécurité publique du Québec surveille la rivière des Hurons, dans le secteur de Stoneham. Des inondations mineures ont été rapportées, mais la tendance du niveau de l'eau est à la baisse.

À voir en vidéo