Lac-Mégantic - Les successions seront réglées en 2 mois

Le président de la Chambre des notaires signale que le ministère de la Justice du Québec a déjà mis en branle les procédures et que les requêtes de Lac-Mégantic seront traitées en priorité.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le président de la Chambre des notaires signale que le ministère de la Justice du Québec a déjà mis en branle les procédures et que les requêtes de Lac-Mégantic seront traitées en priorité.

Le président de la Chambre des notaires du Québec s'attend à ce que les règlements de succession concernant les victimes de la tragédie de Lac-Mégantic soient complétés rapidement, probablement d'ici deux mois.

En entrevue à La Presse Canadienne, Jean Lambert a indiqué que les procédures de règlement ont été accélérées, afin de réduire les délais «normaux».

M. Lambert estime que les proches des victimes ont déjà subi assez de préjudices, qu'ils n'ont surtout pas à attendre pendant des mois ou des années pour clore le dossier testamentaire.

En priorité

Le président de la Chambre des notaires signale que le ministère de la Justice du Québec a déjà mis en branle les procédures et que les requêtes de Lac-Mégantic seront traitées en priorité. Un juge devrait être affecté sous peu dans le district pour disposer rapidement des dossiers.

Selon Jean Lambert, l'implication d'enquêteurs ne devrait pas être nécessaire, puisque les attestations du Bureau du coroner seront suffisantes, même si certaines victimes pourraient ne jamais être retrouvées dans les décombres.

Les actes notariés d'une seule des deux voûtes des bureaux de notaires qui ont été détruits dans la catastrophe de Lac-Mégantic ont été trouvés intacts. Toutefois, des copies des testaments originaux existent.

Quant aux proches des victimes qui ne seront pas retrouvées, considérées comme disparues, ils n'auront pas à attendre la période réglementaire de sept ans pour que les successions soient conclues. Des éléments de preuve, des faits concordants, des témoignages devraient être suffisants pour confirmer les décès.

Poursuite des recherches

Par ailleurs, après une journée de repos et de réévaluation du travail à effectuer sur le site de la catastrophe de Lac-Mégantic, les équipes de recherches, de déblaiement et d'enquête reprendront leurs opérations dimanche.

Les corps de 42 victimes ont été retrouvés jusqu'à présent, et cinq n'ont toujours pas été retracés.

Une grue et de l'équipement spécialisé en provenance de Montréal ont été acheminés sur les lieux afin de soulever certains wagons-citerne qui doivent être déplacés de façon très délicate.

Tenant compte de nouvelles informations qui lui sont parvenues, la Sûreté du Québec a indiqué que les effectifs seront redéployés dans certains secteurs stratégiques où pourraient se trouver les corps des cinq victimes manquantes.

Par ailleurs, de nouvelles équipes de pompiers devaient être dépêchées à Lac-Mégantic, dimanche, en provenance notamment de Montréal et Québec.

Entre-temps, le processus d'identification des victimes se poursuit. Vingt-deux d'entre elles ont été formellement identifiées jusqu'à maintenant.