Orages violents: 222 477 clients d'Hydro-Québec toujours privés d'électricité

Photo: - Archives Le Devoir

À 15 h samedi, 222 477 clients d'Hydro-Québec étaient toujours privés d'électricité, à la suite des orages violents qui ont déferlé sur le sud-ouest du Québec, vendredi.

Les 74 686 abonnés des Laurentides, les 52 394 de Laval et les 41 650 de Lanaudière, qui sont les régions les plus touchées, devront encore patienter en raison des lourds dommages qui ont affecté le réseau.

Près de 1000 personnes, des employés de la société d'État et une centaine d'entrepreneurs, ont été mis à contribution pour rétablir le courant le plus rapidement possible.

Des employés de l'est du Québec, d'Hydro-Sherbrooke et de compagnies de services publics du Nouveau-Brunswick ont prêté main-forte étant donné les circonstances.

Les dommages sont parfois très importants, des poteaux et lignes électriques ayant été jetés au sol par les forts vents et la chute d'arbres et de branches.

Les violents orages qui ont frappé le sud-ouest du Québec vendredi ont fait au moins un mort et 10 blessés, en plus de priver d’électricité près d’un demi-million d’abonnés d’Hydro-Québec.

À Boucherville, une employée municipale de 21 ans a perdu la vie et deux autres personnes ont été blessées lorsqu’une branche est tombée près de la piscine du parc Paul VI vers 15 h 45.

 

Selon Jean-Pierre Voutsinos, agent relationniste pour le Service de police de l’agglomération de Longueuil, les trois victimes ont été transportées à l’hôpital, où le décès de l’employée a été constaté. Il a indiqué que les deux autres victimes étaient une femme de 40 ans, souffrant de blessures mineures, et un garçon de 6 ans, grièvement blessé.

 

Un peu plus tôt à Prévost, dans les Laurentides, un chapiteau installé dans un camp de jour pour protéger les enfants de la pluie s’était affaissé sur ses occupants, faisant huit blessés mineurs, dont six bambins. Gino Paré, porte-parole de la Sûreté du Québec, a révélé que les victimes avaient été transportées à l’hôpital de Saint-Jérôme afin d’être traitées pour des ecchymoses et des chocs nerveux.

 

Vents violents

 

Des orages accompagnés de fortes rafales ont déferlé sur le sud-ouest de la province, de Gatineau à Québec. Environnement Canada a même diffusé une mise en garde concernant le développement possible de tornades.

 

Si des arbres et des branches sont tombés sur les lignes électriques, les vents violents ont également été à l’origine des nombreuses pannes. À 21 h vendredi soir, 425 324 foyers étaient toujours sans électricité, dont 112 387 dans les Laurentides, 71 974 à Laval, 66 701 à Montréal, 57 533 en Montérégie et 31 461 en Outaouais.

 

« Il peut y avoir de la végétation à proximité qui va entrer en contact avec le réseau en raison des vents, a expliqué un porte-parole de la société d’État, Louis-Olivier Batty. Le réseau va alors se protéger et les disjoncteurs vont se déclencher. »

 

Il a ajouté que les nombreuses équipes d’Hydro-Québec déployées sur le terrain devraient travailler au moins jusqu’à cette nuit pour rétablir la situation.

 

Les autorités ont rapporté des branches cassées ou des arbres déracinés dans certains secteurs, notamment dans les Laurentides, à Montréal et à Laval. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont partagé des photos de branches emportées par les vents forts.

 

Tornades

 

Environnement Canada affirme qu’annuellement, cinq ou six tornades de faible intensité sont observées au Québec. L’organisme gouvernemental enquête sur une tornade lorsque des informations tendent à confirmer son passage, par exemple si les toitures de maison ont été emportées par les vents violents.

 

Par ailleurs, le Bureau d’assurance du Canada a publié un communiqué en milieu de soirée, vendredi, dans lequel il rappelle aux citoyens du Québec touchés par les vents violents et les pluies diluviennes, et qui auraient constaté des dommages à leur habitation, ou à leur véhicule, de communiquer dans les plus brefs délais avec leur assureur.

 

En assurance automobile, les dommages résultant de l’eau et du vent sont couverts si l’assuré a acheté la protection « tous risques », « accident sans collision ni versement », ou encore la protection « risques spécifiés ».

 

« Lorsque l’on subit un dommage, il est important de prendre les mesures pour éviter qu’il ne s’aggrave. Nous conseillons aussi aux sinistrés de conserver toutes les factures ou pièces justificatives relatives aux dépenses encourues en raison du dommage, et de prendre des photos ou une vidéo des biens détériorés », ajoute Mme Crevier.

À voir en vidéo