Le maire de Huntingdon s’excuse après avoir dit qu’il tuait des chats

Le maire de Huntingdon, Stéphane Gendron, s’excuse pour avoir lancé à la blague qu’il aimait tuer des chats.


Dans une lettre publiée sur le site Web de son émission de radio, le maire Gendron explique que le « ton humoristique noir » qu’il a employé était inapproprié pour aborder le sujet de la surpopulation des chats errants. Lors de son émission, la semaine dernière, le maire a déclaré que lorsqu’il voyait un chat traverser la rue, il accélérait. M. Gendron a même déclaré à l’auditoire qu’il avait reculé sur un chaton avec une camionnette et qu’il était sûr que l’animal n’avait rien senti.


La SPCA enquête


Ses excuses surviennent après que la SPCA eut annoncé l’ouverture d’une enquête sur le maire. Stéphane Gendron s’était déjà exprimé à propos des animaux errants. Son conseil municipal a récemment adopté un règlement imposant la stérilisation des chats.


Dans son communiqué publié en ligne, le maire précise que les petites communautés n’ont pas de refuge pour animaux et que l’euthanasie de tous les animaux perdus chez le vétérinaire est trop dispendieuse. Selon lui, la prolifération des chats sur sa propre propriété est devenue un problème. Alors que la lettre numérique offre des excuses et fait référence à de « l’humour noir », elle ne précise jamais catégoriquement s’il disait ou non la vérité sur les ondes.


Selon la SPCA, l’enquête est à la recherche de gens disposant de preuves venant soutenir les affirmations prononcées à la radio par le maire.


M. Gendron n’en est pas à sa première controverse. L’an dernier, il s’est excusé pour avoir qualifié Israël d’État pratiquant l’apartheid qui ne méritait pas d’exister.

3 commentaires
  • Guy Desjardins - Inscrit 15 juillet 2013 09 h 18

    Je n'y crois pas.

    C'est tout simplement une caricature simpliste qu'il y a trop de chats errants à Huntingdon ou dans d'autres municipalités. M. le Maire Gendron pour réveiller les gens prend souvent l'extrême car ça saute aux yeux et les gens qui ne font jamais rien s'offusquent. Ça fait parler et c'est bien, seulement un show de boucanne et les citoyens en parlent. M. Gendron ne tuerait pas une mouche. C'était le but visé et il l'a atteint.

    • Stéphane Laporte - Abonné 15 juillet 2013 15 h 38

      Heeeee.... être stupide est une stratégie de communication municipale? Heee, oui, c'est vrai que nous sommes au Québec.

    • Guy Desjardins - Inscrit 15 juillet 2013 21 h 21

      Heeee.... Oui M. Ouelette nous sommes au Québec et je crois que ça réveillé au moins une personne.