Le cri du cœur de la mairesse de Lac-Mégantic: «Ne nous abandonnez pas!»

«Ne nous abandonnez pas! Si vous voulez nous rendre service, venez nous rendre visite!», a dit la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, en énumérant une série de sites généralement bien occupés à ce temps-ci de l'année et qui affichent déserts.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir «Ne nous abandonnez pas! Si vous voulez nous rendre service, venez nous rendre visite!», a dit la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, en énumérant une série de sites généralement bien occupés à ce temps-ci de l'année et qui affichent déserts.

Lac-Mégantic — Dans un cri du cœur, la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche a supplié la population du Québec de soutenir l'économie de la région, déjà grevée par la tragédie, en venant visiter le coin.

«Ne nous abandonnez pas! Si vous voulez nous rendre service, venez nous rendre visite!», a dit la mairesse, en énumérant une série de sites généralement bien occupés à ce temps-ci de l'année et qui affichent déserts (camping de Piopolis, Observatoire du Mont-Mégantic, l'Astrolab, etc.) La mairesse a précisé que contrairement aux mythes ambiants, la baignade est possible dans le Lac Mégantic, qui a été déclaré non contaminé.

«Il y a des gens qui pensent que tous les attraits sont non fonctionnels et font partie du désastre, mais ce n'est pas le cas», a dit Mme Roy-Laroche, en précisant que des chutes dans la rythme industriel et commercial sont déjà suffisamment lourdes à encaisser pour l'économie. «Si vous voulez nous faire un cadeau, venez nous voir.»

En outre, Mme Roy-Laroche a affirmé que «le souhait de la mairesse et du conseil municipal» était «d'identifier et de réaliser un nouveau trajet» ferroviaire qui contournerait la ville plutôt que de la traverser en six points, comme c'est actuellement le cas. «C'est une entreprise d'envergure et coûteuse, j'en suis consciente», mais c'est ce vers quoi les énergies seront déployées.

La réintégration de 1200 personnes dans les secteurs Cousineau et Fatima (610 résidentes et plus de 50 commerces) s'est déroulée rondement, ont confirmé les porte-parole de la Ville et de la Sécurité civile. D'autres citoyens qui assistaient au point de presse, visiblement excédés, fatigués et choqués de voir leur maison au loin sans pouvoir encore la réintégrer, ont manifesté leur colère et leur peine après le point de presse, signe indéniable de la tension qui s'abat sur les sinistrés.

À voir en vidéo

2 commentaires
  • Stanislas Vézina - Inscrit 9 juillet 2013 16 h 54

    Une maîtresse de circonstance

    Je pense sincèrement que votre mairesse a démontré et continuera de démontrer qu'elle saura vous diriger vers un avenir très comparable à ce que vous viviez avant cet événement.

  • Atman Bedhouche - Inscrit 9 juillet 2013 20 h 55

    une mère de toute la ville

    Cette mairesse mérite tout le respect et l'admiration de tout le monde.