Nouvelles pannes d'électricité provoquées par des feux de forêt

Hydro-Québec a annoncé qu'une des trois lignes de transport a déjà été rétablie et que la situation devrait revenir à la normale au cours des prochaines heures.
Photo: - Archives Le Devoir Hydro-Québec a annoncé qu'une des trois lignes de transport a déjà été rétablie et que la situation devrait revenir à la normale au cours des prochaines heures.

La fumée causée par les feux de forêt dans le Nord du Québec a perturbé les lignes électriques pour une deuxième journée consécutive, jeudi, entraînant des pannes dans plusieurs régions de la province.

Sur son compte Twitter, la société d'État a indiqué que c'est un corridor de transport à la Baie-James qui a été touché, ce qui a affecté quelque 500 000 clients au plus fort de la panne.
 
Un peu avant 18h20, Hydro-Québec avait fourni un nouveau bilan, faisant état de 280 000 clients privés d'électricité.
 
Hydro-Québec a aussi précisé que les régions de Montréal, de la Montérégie des Laurentides et de Lanaudière avaient été les plus touchées par ces nouvelles pannes.
 
Par ailleurs, la société d'État a annoncé qu'une des trois lignes de transport a déjà été rétablie et que la situation devrait revenir à la normale au cours des prochaines heures.
 
Un porte-parole, Guy Litalien, a précisé que ce sont les particules dans la fumée dégagée par les flammes qui ont provoqué des courts-circuits sur les lignes électriques.
 
« C'est un mécanisme automatique qui vise à protéger le réseau ainsi que l'équipement électrique », a-t-il dit.
 
M. Litalien a également ajouté qu'Hydro-Québec suivait la situation de « minute en minute » pour s'assurer que tout rentre dans l'ordre le plus rapidement possible.
 
De nombreux arrondissements à Montréal ont été affectés, ainsi que certaines municipalités de la région montréalaise, notamment Laval, Longueuil, Saint-Hubert et Mascouche.
 
Dans la métropole, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a signalé de nombreux feux de circulation défectueux. Un porte-parole, Simon Delorme, a expliqué que cette situation a entraîné le déploiement de plusieurs policiers afin de « couvrir les intersections les plus prioritaires ».
 
Des centres commerciaux dans plusieurs municipalités ont été privés de courant. Sur les réseaux sociaux, plusieurs disaient avoir été invités à quitter le Carrefour Laval, qui regroupe sous son toit quelque 300 magasins, faute d'électricité.
 
Mercredi, un incendie similaire avait provoqué une cascade d'événements qui a causé plusieurs désagréments chez certains clients de type industriel.
 

À voir en vidéo