Garderies privées: entente de principe rejetée

Les 149 membres du Rassemblement des garderies privées du Québec (RGPQ) ont rejeté vendredi l’entente de principe conclue cette semaine avec la ministre de la Famille, Nicole Léger. Les compressions de 14,9 millions de dollars demandées au réseau des garderies privées subventionnées sont inacceptables aux yeux des membres du RGPQ. « Les membres nous ont vraiment donné leur son de cloche. Et ce son, c’est qu’on va prendre tous les moyens pour ne pas avoir de coupures », a dit à Radio-Canada la porte-parole du RGPQ, Julie Plamondon. L’entente de principe conclue mardi proposait une modulation des compressions. Ce revers pour le gouvernement survient au lendemain de la rupture des pourparlers avec l’Association des garderies privées du Québec (AGPQ).

À voir en vidéo