Femmes captives à Cleveland - Première comparution d’Ariel Castro

Cleveland – L’homme soupçonné d’avoir enlevé, violé et retenu trois femmes en otages pendant 10 ans à Cleveland a été formellement accusé jeudi de viol et d’enlèvement.


Ariel Castro s’est présenté devant la justice jeudi matin. Il a fixé le sol pendant toute sa comparution, alors que les avocats s’adressaient à la juge, signant des documents menottes aux poignets. Sa caution a été fixée à 8 millions $US.


Castro, 52 ans, est sous le coup de quatre accusations de kidnapping - soit pour les captives et la fille de l’une d’elles, née après son enlèvement - et trois accusations de viol, contre chacune des femmes disparues.


Ses deux frères, Pedro et Onil Castro, avaient aussi été arrêtés plus tôt cette semaine, mais ils n’auraient finalement rien à voir avec cette affaire. Ariel Castro aurait agi seul.


Le procureur de comté adjoint, Brian Murphy, a indiqué que les femmes avaient été battues à répétition et agressées sexuellement. Il a indiqué que Castro utilisait les femmes pour assouvir tous ses besoins, peu importe lesquels.


Alors que plusieurs questions demeurent sur la façon dont Castro contrôlait les otages et comment elles ont été gardées dans la maison pendant si longtemps, les horreurs qu’elles auraient subies commencent à être dévoilées.


« En vertu des circonstances qui prévalaient dans la maison et le contrôle qu’il avait sur les femmes […] je crois qu’il nous faudra beaucoup de temps pour tirer cela au clair », a indiqué le chef de police adjoint Ed Tomba.


Les policiers ont révélé que les trois victimes étaient ligotées et parfois enchaînées dans des pièces différentes d’une maison délabrée. Elles auraient été victimes de multiples sévices sexuels et psychologiques, et elles ont indiqué avoir fait des fausses couches.


Les trois femmes avaient disparu entre 2002 et 2004, alors qu’elles étaient âgées de 14, 16 et 20 ans.

À voir en vidéo