Magnotta schizophrène?

Photo: La Presse canadienne (photo) Mike McLaughlin

Toronto — Luka Rocco Magnotta, accusé du meurtre et du démembrement d’un étudiant chinois à Montréal l’an dernier, a déjà été soigné pour une schizophrénie paranoïde, et son psychiatre avait prévenu en 2005 qu’il ne prenait pas toujours ses médicaments. Une lettre rédigée par le psychiatre de Magnotta figurait au dossier du tribunal qui a condamné l’homme pour fraude en 2005. Il écrit également qu’on avait prescrit à Magnotta - né Eric Newman - des antipsychotiques mais qu’il ne les prenait pas toujours, s’exposant ainsi à des épisodes de paranoïa, à des hallucinations auditives et à une peur de l’inconnu. L’avocat montréalais de Magnotta, Luc Leclair, a tenté d’empêcher la publication de cette lettre, mais la Cour de l’Ontario a tranché qu’elle devrait être rendue publique.

À voir en vidéo