Un 190e défilé festif de la fierté irlandaise

Des milliers de personnes ont assisté au traditionnel défilé de la Saint-Patrick dimanche à Montréal.
Photo: François Pesant Le Devoir Des milliers de personnes ont assisté au traditionnel défilé de la Saint-Patrick dimanche à Montréal.

Des milliers de personnes se sont massées aux abords de la rue Sainte-Catherine pour être de la fête, le gobelet de café remplaçant parfois la traditionnelle cannette de bière irlandaise. Chapeaux, colliers, lunettes, maquillage et vitrines de magasins : le centre-ville tout entier a viré au vert dimanche. « Tout le monde est irlandais aujourd’hui », a lancé en anglais un fêtard avant d’aller rejoindre ses amis.


Plus loin, Mireille ne s’est pas trop formalisée du mercure à la baisse et des bourrasques. « Si on a trop froid, on va aller au bar plus rapidement ! », a-t-elle glissé en riant.


Le cortège de 18 chars allégoriques et de quelque 3000 participants, dont une vingtaine de fanfares, s’est mis en marche sur le coup de midi au son des cornemuses, à l’intersection des rues Sainte-Catherine et du Fort. Le tout s’est conclu au square Phillips vers 15 h 30.


Tous Irlandais


Plusieurs élus se sont déplacés pour l’événement, dont le maire de Montréal, Michael Applebaum. « Aujourd’hui, les Montréalais d’origine irlandaise continuent de façonner l’identité de la métropole, qui ne serait sûrement pas ce qu’elle est devenue sans leur courage et leur persévérance », a-t-il déclaré, coiffé pour l’occasion d’un haut-de-forme.


La foule a également pu reconnaître le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair - lui-même d’ascendance irlandaise -, la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, en compagnie du chef adjoint de la formation et ancien joueur du Canadien, Georges Laraque, et le ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée.


« Ce que j’aime beaucoup chez les Irlandais du Québec, c’est leur grande capacité d’intégration. Il y a des protestants, des catholiques, des francophones, des anglophones », a commenté M. Lisée avant de battre le pavé pour son premier défilé de la Saint-Patrick. « Les Irlandais font partie de nous. C’est une des sources, une des racines de la réalité québécoise. »


La fête s’est déroulée sans incident majeur, ou presque. Selon Urgences-santé, un homme d’une vingtaine d’années a fait une chute de deux étages en tombant de son balcon. L’alcool serait en cause. Le porte-parole Marc-André Gagnon n’a pas pu nous indiquer si la vie du jeune était en danger. Le Service de police de la Ville de Montréal a quant à lui procédé à deux arrestations pour méfaits. La vitrine d’un commerce et une voiture ont été endommagées.


Le défilé montréalais de la Saint-Patrick est organisé par les Sociétés irlandaises unies de Montréal. Il a eu lieu chaque année sans interruption depuis 1824, ce qui en fait l’un des plus importants rassemblements du genre en Amérique du Nord. Plus de 400 000 Québécois se disent d’origine irlandaise et près du quart d’entre eux habitent à Montréal.

À voir en vidéo