Ligue des contribuables - Collusion : un prix peu enviable pour Leclerc et Surprenant

L'ex-fonctionnaires de la Ville de Montréal Gilles Surprenant, lors de son passage à la commission Charbonneau
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir L'ex-fonctionnaires de la Ville de Montréal Gilles Surprenant, lors de son passage à la commission Charbonneau

Comme elle le fait depuis six ans, la Ligue des contribuables du Québec a décerné dimanche ses prix Glouton pour l’année 2012. Ces prix sont remis symboliquement à ceux qui ont fait preuve « d’une gourmandise hors du commun » avec l’argent des citoyens.


Ainsi, le Glouton d’or revient cette année aux ex-fonctionnaires de la Ville de Montréal Gilles Surprenant et Luc Leclerc, qui ont témoigné à la commission Charbonneau. La Ligue des contribuables rappelle qu’ils ont participé au système de collusion mis en place par des entrepreneurs en construction et le crime organisé, et reçu 1,2 million de dollars d’argent public détourné sous forme de pots-de-vin.


Le Glouton d’argent est octroyé au gouvernement Marois pour la double nomination d’André Boisclair, qui avait hérité d’un emploi à vie dans la fonction publique, auquel il a finalement renoncé, et du poste de délégué général à New York. La directrice générale de la Ligue, Claire Joly, estime que les contribuables en ont assez des nominations partisanes, une pratique à laquelle aucun gouvernement ne semble pouvoir résister, selon elle.


Quant au Glouton de bronze, il est accordé au fiasco de l’îlot Voyageur de l’UQAM, dont la facture continue grimper.


La Ligue des contribuables du Québec se décrit comme un organisme non partisan et sans but lucratif qui dénonce le gaspillage de fonds publics et lutte contre l’alourdissement du fardeau fiscal.