Newtown: des enfants de l'école ont pu se réfugier dans un local d'entreposage

Newtown – L'auteur de la tuerie survenue vendredi dans une école primaire du Connecticut, aux États-Unis, a forcé son entrée à l'intérieur de l'établissement, a indiqué le porte-parole de la police de l'État, le lieutenant Paul Vance, samedi.

M. Vance a affirmé en matinée que les policiers auront besoin d'au moins une à deux journées supplémentaires avant de dévoiler plus de détails.

Il a reconnu que toutes les victimes de la tuerie de Newton ont été identifiées. Toutefois, le lieutenant a demandé à ce que la vie privée des familles soit respectée durant cette épreuve difficile.

L'enquête sur place se poursuivra pendant au moins deux jours, et il semble maintenant évident que le tireur a pénétré par force dans les lieux.

Une bibliothécaire de l'école élémentaire Sandy Hook, Maryann Jacob, s'est également adressée aux médias. Elle était avec trois autres adultes qui accompagnaient un groupe d'enfants à l'intérieur de l'école.

Mme Jacob a raconté que les jeunes connaissaient bien la routine de confinement barricadé telle qu'enseignée lors d'exercices précédents. Ils s'étaient réfugiés à un endroit spécifique à l'intérieur de la bibliothèque, à l'abri des regards et des fenêtres. Puisque la porte de la bibliothèque n'était pas verrouillée, ils se sont réfugiés dans un local d'entreposage où ils ont pu barrer la porte.

Elle a dit aux journalistes que les enfants ignoraient s'il s'agissait d'un exercice ou non. Selon elle, les adultes étaient au courant de la présence d'un tireur à l'intérieur de l'école. Ils avaient fourni du papier et des crayons à colorier aux enfants pour les inciter à rester calme.

Maryann Jacob a parlé d'un terrible drame puisque tout le monde se connaît à Newtown. Elle a ajouté que c'est impossible qu'une personne ne soit pas affectée par cette tuerie qui a coûté la vie à 20 enfants et huit autres personnes, dont la directrice de l'école qu'elle connaissait bien.
2 commentaires
  • Pierre Germain - Inscrit 15 décembre 2012 12 h 09

    Armons les élèves, dira le NRA!

    J'imagine, avec douleur, que les porte-parole du National Rifle Association vont dire que les enseignants et les petits élèves auraient dû être armés...

    • Mario Jodoin - Abonné 16 décembre 2012 00 h 35

      C'est déjà fait... Enfin pour les enseignants!