Gagnant Voyagez futé - Pratt & Whitney écoute ses employés

Pierre Vallée Collaboration spéciale

Ce texte fait partie du cahier spécial Environnement - Transport durable

En vigueur depuis quelques années, le programme de développement durable de l’entreprise Pratt & Whitney avait toujours fait une place importante au transport en commun. Mais, depuis l’an dernier, l’entreprise, en cette matière, a pesé sur l’accélérateur.
 
« Un nouvel effort est né d’abord des inquiétudes de nos employés quant aux travaux routiers dans la grande région de Montréal qui rendent plus difficile la circulation automobile, explique François Richard, gestionnaire de projet en développement durable chez Pratt & Whitney. De plus, dans notre forum des employés, la question du transport durable revenait de façon constante. »
 
Ce qui a mené l’entreprise à prendre contact avec le Centre de gestion des déplacements Voyagez futé. « Voyagez futé nous a servi d’accompagnateur tout au long de ce projet. Ses connaissances et sa méthodologie ont permis d’encadrer notre action en transport durable. »
 
Dans un premier temps, on a brossé un profil de l’entreprise. « On a réalisé un sondage l’an dernier auprès de nos employés en leur demandant auquel de nos trois sites ils travaillaient, quel était leur horaire de travail, quel mode de transport ils utilisaient et, surtout, quel mode de transport ils utiliseraient si une solution de rechange leur était offerte ? » C’est à partir de ces données que le plan d’action a été formulé. Il a été approuvé l’hiver dernier par la haute direction et est entré en vigueur au mois de mars.
 
Mesures proposées

Le sondage a révélé que plusieurs employés étaient intéressés par le covoiturage. « Le covoiturage nous posait plusieurs difficultés. D’une part, comme nous avons trois sites, nous avons aussi trois points d’arrivée. D’autre part, nos nombreux employés vivent un peu partout dans la grande région de Montréal. Comment alors jumeler conducteur et passager ? On a vite compris qu’on ne pouvait pas le faire en tenant compte uniquement du lieu de départ. Il nous fallait plus de flexibilité. On a donc choisi de jumeler aussi les covoitureurs selon le trajet. Ainsi, un employé vivant plus loin peut au long de son trajet s’arrêter pour prendre un passager. » Le programme de covoiturage de Pratt & Whitney fonctionne à l’aide du logiciel de covoiturage de l’Agence métropolitaine de transport (AMT).
 
Quant au vélo, l’entreprise, qui est située en zone urbaine, comptait déjà un bon nombre d’adeptes. « Nous avons tout simplement renforcé notre promotion du vélo en invitant, par exemple, Vélo-Québec à venir donner des ateliers sur le vélo. Nous avions déjà des douches et des vestiaires pour les employés et nous avons rajouté quelques supports à vélo. »

Afin de favoriser l’usage du transport en commun, Pratt & Whitney a adhéré au programme Opus + Entreprise de l’AMT, qui accorde un rabais sur l’abonnement annuel à un titre de transport, telle la carte TRAM. « Le programme Opus + Entreprise offre deux mois gratuits à ses abonnés. Pratt & Whitney a choisi de bonifier le programme en offrant deux mois gratuits supplémentaires, ce qui donne un rabais d’un tiers sur le coût de l’abonnement. »
 
Pour la suite des choses

Pour le moment, Pratt & Whitney n’entend pas bonifier son offre en transport durable. « Les commentaires de nos employés sont positifs et nous allons réaliser un second sondage à la fin de l’hiver. C’est ce sondage qui indiquera si des ajustements sont à faire. »
 
En attendant, Pratt & Whitney continue à travailler de concert avec ses partenaires en transport collectif, dont notamment la Ville de Longueuil et le Réseau de transport de Longueuil (RTL). « Une des particularités du transport en commun à Longueuil est le fait que la plupart des trajets d’autobus se rabattent sur le métro de Longueuil. Ça ne pose pas de problème pour quiconque doit passer par le métro. Mais, pour ceux qui résident à Longueuil et qui n’ont pas à passer par le métro, le déplacement est plus difficile. On aimerait discuter de ce problème avec le RTL. Est-il possible de créer un trajet empruntant le boulevard Rolland-Therrien, par exemple ? »
 
Et peu importe ce qui sortira de ces discussions, pour Pratt & Whitney, le transport durable est devenu incontournable. « Pour la nouvelle génération de nos employés, c’est maintenant une valeur. »

***
 
Collaborateur