Espionnage: la cause de Delisle sera entendue

Halifax, N.-É. — La cause de Jeffrey Paul Delisle, un agent du renseignement de la Marine canadienne accusé d’espionnage, pourra être entendue, mais l’accusé doit encore répondre à l’accusation.

Ses avocats devront revenir en cour aujourd’hui. On s’attend à ce qu’une date soit alors fixée pour l’ouverture de l’enquête préliminaire. Delisle est soupçonné d’avoir transmis des informations susceptibles de nuire aux intérêts nationaux du Canada. C’est la première fois qu’un individu est accusé d’avoir contrevenu à certaines dispositions prévues par la Loi sur la protection de l’information. M. Delisle a travaillé pour le chef du Renseignement de la défense et pour l’état-major interarmées stratégique, qui supervise la quasi-totalité des plans et opérations militaires au Canada et à l’étranger.