Le financier Rajat Gupta coupable de fraude

Rajat Gupta, une ancienne étoile de Wall Street, a été reconnu coupable de délit d'initié, hier.
Photo: Richar Drew Associated Press Rajat Gupta, une ancienne étoile de Wall Street, a été reconnu coupable de délit d'initié, hier.

Rajat Gupta, ex-administrateur de Goldman Sachs et ancienne star de la Bourse, a été jugé coupable de délit d’initié hier par un jury de New York, au terme d’un des plus gros scandales financiers des dernières années aux États-Unis.

Ce jugement tombe moins de deux jours après le début des délibérations suivant un procès de trois semaines devant un tribunal fédéral de New York.


Le financier de 63 ans a été reconnu coupable de quatre des six chefs d’accusation que la justice lui imputait. Il était notamment inculpé de « complot pour commettre une fraude boursière et de fraudes boursières ». Il est accusé d’avoir transmis des informations confidentielles à son ami et partenaire en affaires, le milliardaire d’origine sri-lankaise Raj Rajaratnam, qui se serait appuyé sur ces conseils pour réaliser des opérations financières.


Raj Rajaratnam est le patron fondateur du fonds d’investissement Galleon, et a lui-même été condamné le 13 octobre à 11 ans de prison. Selon les procureurs, Rajat Gupta, inculpé en octobre dernier, aurait tiré un bénéfice financier non spécifié de cette transmission d’informations à M. Rajaratnam.


Rajat Gupta « se trouve aujourd’hui condamné pour fraude financière », a déclaré le procureur de Manhattan Preet Bharara dans un communiqué. « Il est parvenu à acquérir un succès et une stature remarquables, mais il a tout brisé. En tombant [du statut] d’homme d’affaires respecté à celui de courtier condamné, M. Gupta a échangé sa noble salle de conseil [d’administration] pour la perspective d’une modeste cellule de prison », a poursuivi le procureur.