En bref - En mémoire de Madeleine Parent

Le porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir, recommande sans réserve l'érection d'un monument ou la dénomination d'un «bâtiment public significatif» afin d'honorer la mémoire de la militante syndicaliste et féministe Madeleine Parent, qui est décédée il y a trois semaines à l'âge de 93 ans. «Madame Parent a été une actrice de premier plan de tous les combats sociaux qu'ont menés les hommes et les femmes du Québec au cours des 60 dernières années.

Que ce soit pour sortir le Québec de l'oppression nationale, pour offrir des conditions de travail dignes aux ouvrières du textile, pour concrétiser l'égalité des femmes sur les plans juridique et politique ou pour favoriser l'accès de notre population à l'éducation», a affirmé le député de Mercier par voie de communiqué, alors que les proches et les amis de Mme Parent lui ont rendu hier un dernier hommage au Centre funéraire Côte-des-Neiges.
2 commentaires
  • Gilbert Talbot - Abonné 2 avril 2012 10 h 53

    Elle le mérite bien.

    Madame Parent mérite d'être immortalisé au Québec, tout comme Michel Chartrand.

  • Marielle Gervais Crabbe - Inscrit 2 avril 2012 22 h 54

    Madeleine Parent, une femme d'avant-garde

    Syndicaliste convaincue, elle a su avec une détermination exceptionnelle faire avancer la cause des travailleurs et travailleuses et ce pendant les années les plus contreversées du gouvernement Duplessis. Saluons son grand courage.
    Marielle Gervais Crabbe