En bref - Brutalité policière envers un étudiant

La Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante doute de la crédibilité du Service de police de la Ville de Montréal pour mener à bien l'enquête sur un nouveau cas de brutalité policière.

Lors d'une manifestation le 27 janvier dernier à Montréal, un patrouilleur a bousculé un étudiant qui tenait une banderole et lui asséné un coup de poing. La scène a été filmée et diffusée sur YouTube.
6 commentaires
  • Jean-Guy Nadeau - Abonné 7 février 2012 09 h 57

    Doute, seulement !

    "doute de la crédibilité du Service de police de la Ville de Montréal pour mener à bien l'enquête " Comment faire autrement?

    C'est comme lorsque l'Église catholique enquêtait elle-même sur les abus sexuels de ses prêtres contre les enfants.

    Et ils disent qu'ils étaient encerclés! Va falloir faire un bon montage vidéo pour nous en convaincre. Encerclés dans leur tête oui. Le pire c'est pas de donner un coup à un manifestant. On peut comprendre une poussée d'urticaire, même si c'est pas professionnel du tout. Le pire, c'est le cover up à répétition. Le SPVM, c'est une bande de motards une église!

  • Jeannot Duchesne - Inscrit 7 février 2012 10 h 07

    Usage excessif de la force?

    D'après ce que j'ai vu ce n'est pas un usage excessif de la force mais bien un acte d'abus d'autorité et de voie de fait. C'est explicitement une agression.

  • Jacques Anar - Inscrit 7 février 2012 10 h 13

    Rien de neuf!

    Ceux qui ont encore confiance en un service de police, levez la matraque!
    Ça n'est pas pour rien que JAMAIS on n'obtiendra un organisme indépendant pour enquêter sur les flics. Naturellement, plus facile que les copains s'arrangent entr'eux. Pas du tout crédible, mais après tout... c'est le crois ou je te poivre de Cayenne. Vraiment écœurant et pas du tout nouveau.

  • Sylvain Auclair - Abonné 7 février 2012 11 h 22

    Quel que soit le comité...

    qui enquêtera sur des agissements suspects de la part de policer, il sera composé de gens «bien», partisans de la loi et surtout de l'ordre. Les policiers y auront toujours un préjugé favorable,

  • André Michaud - Inscrit 7 février 2012 12 h 00

    Et la jeune femme jetée par terre?

    Pour moi la bousculade du policier (suite à une provocation???) ne semble pas bien méchante, la "victime" ne semblant pas du tout souffrante, au contraire...

    Cependant la jeune femme poussée par terre me semble un geste moins justifiable. A t'elle été blessée?