Des proches de Dany Villanueva attaqués au Honduras

Un cousin de Dany Villanueva a été tué au Honduras, faisant craindre le pire pour la sécurité du jeune homme advenant son expulsion du Canada.

Le Comité de soutien à Dany Villanueva faisait état hier de l'assassinat de Daniel Jose Madrid, le mois dernier au Honduras. Ses meurtriers l'auraient confondu avec Villanueva, dont la Commission de l'immigration et du statut de réfugié (CISR) a ordonné l'expulsion pour cause de grande criminalité, une décision confirmée par la section d'appel.

Un autre cousin, Gustavo Madrid, a été victime d'une tentative de meurtre l'an dernier. Il aurait aussi été confondu avec Dany Villanueva.

L'avocat de Villanueva, Stéphane Handfield, n'a aucune raison de douter de la véracité des incidents. Il a lui-même reçu une lettre de menaces de mort l'été dernier, une affaire l'ayant forcé à porter plainte à la police. La grand-mère de Dany Villanueva, qui vit toujours au Honduras, aurait aussi reçu la visite d'individus menaçants, qui cherchaient à retrouver son petit-fils pour lui faire un mauvais parti.

Les gangs de rue du Honduras sont réputés pour leur violence. Les Maras sont en guerre contre les Rouges, un gang auquel Dany Villanueva a été associé à Montréal. «Là-bas, on pense que Dany est un très grand criminel au Canada», explique Me Handfield.

Les déboires de Dany Villanueva avec l'immigration ont commencé après la tragédie du 9 août 2008, à Montréal-Nord. Alors qu'il résistait à son arrestation, son jeune frère Fredy a été abattu par le policier Jean-Loup Lapointe.

Dany Villanueva a été acquitté de vol qualifié le mois dernier, mais il a déjà des antécédents criminels. Il est cependant loin d'appartenir à la catégorie des grands criminels susceptibles de faire l'objet d'une mesure de renvoi.

«J'ai déjà réussi à obtenir des sursis d'expulsion pour des clients qui avaient fait des actes plus graves et plus nombreux, explique Stéphane Handfield. Je pense sincèrement que s'il n'y avait pas eu toute l'histoire de l'enquête du coroner, Dany Villanueva aurait obtenu un sursis en moins de trois heures.»

Me Handfield ne dispose plus que de deux recours pour éviter l'expulsion de son client.
5 commentaires
  • Mimi37 - Inscrit 29 novembre 2011 06 h 40

    Un crétin de moins ici

    Villanueva serait "en danger" n'importe où dans le monde puisque celui-ci n'est qu'un petit crétin qui aime ressentir l'adranaline que produit qui se produit lorsqu'on porte des gestes risqués.

    CECI (article) n'est rien d'autre qu'une autre tentative de nos gauchistes pour tenter de garder un autre criminel chez nous, SOUS PRÉTEXTE que sa vie serait "en danger" s'il était expulsé...

    RETOURNEZ LE AU HONDURAS AU PLUS SACRANT! Si Dany Villanueva avait SUPPOSÉMENT "aussi peur" du sort qui lui était réservé au Honduras, il serait "RÉHABILITÉ" depuis longtemps - ce qu'il ne fait toujours pas.

    C'EST UN ABUSEUR ET UN TRICHEUR DE NOTRE SYSTEME.

    Que toute la famille soit mise sur le même avion DE RETOUR AU HONDURAS! Bon voyage famille Villanueva.

  • francois909 - Inscrit 29 novembre 2011 08 h 20

    Devoir de réserve

    Une petite collecte avec ça? Je ne savais pas que le Devoir avait un journaliste qui couvrait les faits divers au Honduras. Une commission d'enquête s'impose. Je suggère que l'on fasse venir au Québec toute la famille de ce bon cousin puisque comme on dit: les meilleurs partent en premier.

  • Mathieu Bouchard - Inscrit 29 novembre 2011 21 h 57

    Parc Fredy-Villanueva ???

    La mère voulait qu'on renomme le Parc Henri-Bourassa en Parc Fredy-Villanueva. Pouvez-vous me dire qu'est-ce que Fredy a fait pour mériter un nom de parc ? Et pensez-vous que la mère s'en sacre d'Henri Bourassa et de savoir même pourquoi il a mérité un nom de parc et un nom de boulevard ? Alors est-ce que ça étonne qui que ce soit que ces gens exagèrent leur importance et leurs droits jusqu'au dernier moment ?

    Le statut de réfugié devrait pouvoir protéger des gens contre les gangs de rue dans leur pays, MAIS PAS quand ce sont eux mêmes des membres de gangs de rue. L'idée c'était, par exemple, d'aider des fonctionnaires qui sont dans
    le trouble pour avoir dénoncé de la corruption grave dans leur pays, des affaires de même. Vous savez combien on refuse de ces gens qui se sont tenus debout pour un meilleur fonctionnement de leur pays, pendant qu'on laisse rentrer des gens comme les Villanueva ?

  • Marc Lemieux - Inscrit 29 novembre 2011 23 h 19

    IL faut l'empêcher de partir

    Dans ces conditions il risque beaucoup ce petit ange! mais c'est pas un hells (angel) :s alors on doit le garder! dégagez ce parasite

  • Marc Lemieux - Inscrit 29 novembre 2011 23 h 24

    Nietzsche

    ''Ce n'est pas votre pitié mais votre vaillance qui jusqu'à présent a sauvé les malheureux'' , ainsi parlait Zarathoustra