Une pause bien méritée

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir

Une petite pause pour discuter, ça ne fait pas de tort quand on a trimé dur. Comme des milliers d'autres Québécois, ces deux jeunes femmes ont profité du 1er juillet pour déménager. Hydro-Québec a enregistré 264 386 changements d'adresse pour les mois de mai, juin et juillet cette année, dont 87 352 à Montréal, soit à peu près le même nombre que l'an dernier.

En revanche, 66 ménages québécois n'ont pas réussi à se trouver un logement pour le 1er juillet, dont 29 à Montréal, rapportait le Front populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Pour l'organisme Génération d'idées, déménagement rime trop souvent avec gaspillage. C'est pourquoi des membres de ce groupe citoyen ont sillonné les rues de Montréal hier afin de récupérer des meubles abandonnés sur le trottoir dans le cadre d'une opération de sensibilisation auprès des locataires.