En bref - Retour aux Postes

Après un lockout de 12 jours, les milliers d'employés de Postes Canada se sont pliés à la loi spéciale forçant leur retour au travail: ils ont repris la distribution du courrier, hier matin, avertissant toutefois que le service ne sera pas complètement rétabli avant quelques jours.

À Montréal, Windsor, Hamilton, Scarborough et Kitchener, Postes Canada a enjoint aux facteurs de rapporter le courrier non livré à leur installation après huit heures de travail, même s'ils n'ont pas fini de parcourir leur itinéraire, a dénoncé le président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, Denis Lemelin, soulignant qu'avant le conflit de travail, ils auraient dû livrer le courrier à toutes les adresses inscrites sur leur itinéraire. «Le gouvernement Harper a allégué qu'il devait nous imposer une loi de retour au travail parce que la livraison du courrier était d'importance capitale pour l'économie. Que compte faire la ministre du Travail en réponse aux nouvelles politiques de Postes Canada qui retardent la livraison d'importants volumes de courrier?» lance M. Lemelin.