Postes: Ottawa dépose un projet de loi spéciale de retour au travail

Les négociations chez Postes Canada avaient repris cet après-midi, mais la ministre du Travail, Lisa Raitt, a indiqué à 15h que les parties avaient eu amplement le temps de s’entendre.
Photo: Source Julie Précourt Gagné Les négociations chez Postes Canada avaient repris cet après-midi, mais la ministre du Travail, Lisa Raitt, a indiqué à 15h que les parties avaient eu amplement le temps de s’entendre.

Ottawa — Le gouvernement fédéral a déposé cet après-midi un projet de loi spéciale pour forcer le retour au travail des employés de Postes Canada, en lockout depuis mercredi dernier.

Les négociations avaient finalement repris plus tôt cet après-midi mais la ministre du Travail, Lisa Raitt, a indiqué à 15h que les parties avaient eu amplement le temps de s’entendre.

Vivement opposés à une telle loi spéciale, les syndiqués tenaient aujourd'hui de nombreuses manifestations à travers le pays. La plus importante doit avoir lieu à Ottawa à 17h, afin de signaler aux élus fédéraux le mécontentement face à une éventuelle loi spéciale. D’autres manifestations étaient prévues notamment à Montréal, Calgary, Edmonton, Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, Moncton, Bathurst et Miramichi.

Le chef de l’Opposition officielle, Jack Layton, a déjà promis de son côté de tout mettre en oeuvre pour bloquer un projet de loi spéciale, estimant que la négociation doit suivre son cours sans intervention d’Ottawa.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour annoncer une stratégie, des proches de M. Layton n’ont pas écarté la possibilité d’un «filibuster» pour bloquer une loi spéciale.

Après deux semaines de grèves tournantes, Postes Canada a décrété un lockout mercredi dernier, invoquant des pertes de 100 millions de dollars en raison des perturbations, ce qui a paralysé le service postal à travers tout le pays.

Les chèques sont distribués

Par ailleurs, lockout ou pas, plusieurs Canadiens trouveront tout de même des enveloppes dans leur boîte aux lettres ces jours-ci.

En vertu d’une entente conclue bien avant le conflit, les travailleurs de Postes Canada se sont en effet engagés à distribuer les chèques gouvernementaux de prestations diverses, comme l’aide sociale, les pensions de vieillesse et les prestations de soutien aux familles.

Selon le syndicat, près de 9000 de ses membres participent au traitement et à la livraison de plus de deux millions de chèques ce mois-ci. Les syndiqués ne sont pas rémunérés pour livrer les chèques mais ils recevront un montant forfaitaire de 50 $.

2 commentaires
  • Rogel - Inscrit 20 juin 2011 17 h 32

    Vague orange

    Le premier test de la vague orange qui va s'échoir sur le rivage. Et le premier réveil des nouveaux adhérents du NPD...

    La seule grande nouveauté significative, c'est que Harper est majoritaire...Et comme aurait dit Trudeau - le père- : just watch them ! Ce sera pas beau...

  • Sylvain Auclair - Abonné 20 juin 2011 21 h 24

    Je serais pour une telle loi...

    si c'était seulement pour mettre fin au lock-out...
    L'idée de la grève, c'est justement de faire perdre de l'argent à l'employeur...