L'eau se retire en Montérégie

L'eau continue de baisser en Montérégie alors que des milliers de bénévoles se préparent à donner un coup de main aux sinistrés des zones inondées, dès le week-end prochain.

Des vents du sud-ouest de 30 à 50 kilomètres à l'heure, avec des pointes pouvant atteindre 60 kilomètres à l'heure, étaient attendus hier soir et ce matin. S'ils déferlent, ces vents créeront des vagues de 30 à 60 cm sur le lac Champlain et de 10 à 15 cm sur le Richelieu, de sorte que les niveaux d'eau fluctueront parfois à la hausse.

Néanmoins, le niveau de l'eau a diminué de 4 cm mardi à Saint-Jean-sur-Richelieu et de 6 cm aux abords du lac Champlain. Il devait baisser d'environ 3 cm hier.

Du côté de SOS Richelieu, le porte-parole Michel Fecteau a affirmé que son organisation mettait la touche finale à l'organisation de la grande corvée de la fin de semaine. Environ 2000 personnes devraient prendre part à chaque journée de nettoyage, a évalué M. Fecteau.

Les autorités demandent aux volontaires d'arriver sur place avec des bottes fermées et des vêtements adaptés. Le reste de l'équipement, dont les gants de travail et les masques, sera fourni par SOS Richelieu.

Labeaume à l'aide

La Ville de Québec déploiera une quarantaine d'employés afin de prêter main-forte aux sinistrés de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, a fait savoir hier avant-midi le maire de Québec, Régis Labeaume. Celui-ci se rendra sur place aujourd'hui pour rencontrer le maire de la municipalité, Gérard Dutil, et des sinistrés.

La Ville de Québec a notamment décidé de dépêcher quatre experts qui mèneront des inspections formelles de 500 résidences, puis informeront les résidants de la municipalité de l'état des bâtiments et des précautions à prendre avant de donner le coup d'envoi des travaux de nettoyage.

L'administration Labeaume enverra aussi une équipe spécialisée afin de réhabiliter le système d'égouts de la «capitale nautique du Québec».

Par ailleurs, à l'aide de près de 20 équipements motorisés, la Ville de Québec participera aussi au ramassage des dégâts.

Selon M. Labeaume, l'aide apportée par la Ville de Québec totalisera 2700 heures de travail effectuées par 45 personnes durant trois semaines, soit une contribution d'environ 260 000 $ en coûts de main-d'oeuvre et d'équipements.

***

Avec la Presse canadienne