WikiLeaks - Les États-Unis avaient CHOI-FM et le 400e à l'oeil

Québec — De nouveaux câbles diplomatiques diffusés par WilkiLeaks ces derniers jours révèlent que le consulat américain de Québec s'est intéressé au phénomène CHOI-FM en 2004 et aux tensions politiques entourant les préparatifs du 400e.

Dans un câble transmis au département d'État en août 2004, le consulat fait une longue analyse de la manifestation monstre organisée par CHOI-FM en juillet 2004. «L'animateur de radio Jeff [Jean-François] Fillion a été accueilli avec une adulation digne d'une rock-star quand il est monté sur le podium à la fin de la marche», remarque l'auteur de la note qui, plus tard, relève que, contrairement à la norme «locale» en matière de manifestations, les syndicats n'ont pas joué de rôle central dans l'organisation de la marche.

Tout en rappelant le détail du bras de fer opposant à l'époque la station au CRTC, le câble signale en outre que le dossier a eu sur les médias un impact «jamais vu» depuis la mobilisation provoquée par la guerre en Irak.

Dans un autre document sur le 400e datant de novembre 2004, on apprend que le maire de Québec de l'époque, Jean-Paul L'Allier, avait cherché à convaincre le gouvernement américain de participer à un projet de «centre généalogique» dans le Vieux-Québec. Situé dans un secteur des fortifications, les «nouvelles casernes», ce projet avait créé des tensions entre le maire et le gouvernement du Québec. «Notre rencontre du 15 octobre avec le gouvernement provincial révèle des divergences d'opinions entre le bureau de M. L'Allier et le gouvernement provincial. Sam Hamad, le ministre responsable de la région de la capitale [...] et son équipe nous ont fait savoir qu'ils n'étaient pas contents que L'Allier présuppose que le gouvernement du Québec allait consacrer 40 millions à la rénovation des nouvelles casernes.»

Le consulat américain de Québec ne fait l'objet que d'une trentaine de notes parmi celles diffusées par WikiLeaks la semaine dernière. La totalité remonte aux années 2004-2007.

Outre les deux notes susmentionnées, on retrouve une analyse de la controverse entourant la chasse au phoque aux Îles-de-la-Madeleine, un commentaire sur la réélection du premier ministre du Nunavut, ainsi qu'une note concernant l'arrestation du militant Mohamed Cherfi dans l'église du Vieux-Québec où il avait trouvé refuge.

Même si le dossier de M. Cherfi est qualifié dans la note de «sensible», le document ne nous permet pas d'en apprendre davantage sur la position des États-Unis (où M. Cherfi avait été expulsé par les autorités canadiennes). L'auteur de la note conclut en disant s'attendre à ce que le dossier continue de «susciter de l'intérêt», «particulièrement si M. Cherfi est déporté en Algérie». Premier cas de viol de sanctuaire par la police au pays, Cherfi a passé cinq ans aux États-Unis avant de pouvoir venir rejoindre son épouse au Canada en 2009.
1 commentaire
  • Yves Rousseau - Abonné 3 mai 2011 11 h 47

    Québec : région caméléon

    En moins de deux ans dans la région de Québec :

    cols rouges, marche bleue et vague orange!

    Opportunisme ou manque de culture politique?

    Il y a probablement une part de vengeance contre les députés conservateurs qui se sont fait tirer le portrait avec des chandails des Nordiques sans livrer la marchandise. C'était passé sous le radar des sondages. Mais ça n'explique pas tout. La radio privée n'a quand même pas poussé à voter pour un parti «socialiste».