Les inondations en Gaspésie forcent des centaines d'évacuations

Les répercussions des pluies des derniers jours continuent de se faire sentir en Gaspésie et sur la Côte-Nord.

Plus de 200 mm de pluie sont tombés en trois jours sur la Gaspésie et plus de 175 mm ont été enregistrés sur la Côte-Nord, selon Environnement Canada.

Après ces chutes importantes, un léger refroidissement est attendu sur toutes les régions de l'Est. La pluie pourrait se changer en neige, mais avec des minimums prévus qui varient autour du point de congélation, tout indique que les températures douces se maintiendront, selon le météorologue André Cantin.

En prévision des précipitations abondantes, de nombreuses municipalités avaient été mobilisées de manière préventive. Plusieurs inondations ont été rapportées et l'état d'alerte est toujours en vigueur en Gaspésie. Plusieurs cours d'eau sont sortis de leur lit et la Croix-Rouge a établi des unités d'hébergement à Rivière-au-Renard et à Gaspé afin d'accueillir une centaine d'évacués. Au total, quelque 300 personnes ont été évacuées ou s'apprêtaient à l'être au moment de mettre sous presse.

À Ottawa, le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a réclamé hier l'aide du gouvernement fédéral.

Le chef bloquiste a demandé au gouvernement conservateur de remettre sur pied un programme de protection des rives, aboli en 1997 et qui aidait les riverains qui subissaient des pertes importantes en raison de l'érosion de berges.

Le premier ministre Stephen Harper s'est contenté d'exprimer sa sympathie aux familles et entreprises touchées par les inondations et a souligné le travail des premiers intervenants. «Toutes les demandes d'aide seront traitées dans le cadre des accords en vigueur actuellement»,
a-t-il affirmé.

Son ministre d'État responsable de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel, a quant a lui fait valoir que «la province de Québec est d'abord interpellée», ajoutant que son gouvernement suivait tout de même la situation «de très près».

En attendant, la population est invitée à faire preuve de prudence et à circuler avec vigilance sur les routes, puisque certains secteurs sont submergés, sur les deux rives du fleuve.