En bref - État d'urgence perd une subvention

L'événement État d'urgence, qui en est à sa dernière édition, devra composer avec des budgets amputés. Patrimoine canadien a avisé l'Action terroriste socialement responsable (ATSA), qui tient l'événement, qu'elle lui retirait sa subvention.

Patrimoine Canada avait accordé 25 000 $ en 2008 et 43 000 $ en 2009 pour la tenue de l'État d'urgence. La programmation de l'État d'urgence, qui doit débuter jeudi prochain place Émilie-Gamelin, dans le centre-ville de Montréal, ne sera pas amputée. L'ATSA puisera dans son budget de fonctionnement pour combler cette perte.