En bref - Ententes à l'amiable à la Congrégation Sainte-Croix?

Un document laisse croire que la Congrégation des Frères de Sainte-Croix tentait de conclure des ententes à l'amiable avec les anciens pensionnaires victimes de sévices sexuels pour épargner la communauté religieuse.

Il s'agit d'une lettre qui circule sur Internet, datée de 2006 et signée d'un avocat qui aurait oeuvré pour la Congrégation. L'avocat y recense toutes les plaintes et les aveux qu'il a reçus et comment il aurait été mandaté pour négocier avec les parents des victimes ou les victimes elles-mêmes pour les inciter à taire l'affaire. Il relate aussi le train de vie frivole de quelques frères qui avaient apparemment leur propre voiture, des cartes de crédit et beaucoup d'argent ou voyageaient dans les Club Med. Une demande de recours collectif a été déposée contre la Congrégation en 2009.