Parc Jarry: les citoyens ont raison du projet d'agrandissement du poste de police

La contestation citoyenne a eu raison du projet d'agrandissement du poste de police 31 dans le parc Jarry. Lors de la séance du conseil d'arrondissement, mardi soir, les élus de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension ont unanimement convenu d'abandonner le projet plutôt que de le soumettre à un référendum.

Il s'agit d'une victoire pour la Coalition des amis du parc Jarry, qui avait mobilisé des citoyens, le 20 octobre dernier, afin qu'ils signent un registre pour contester le controversé projet. Ils ont été 111 à le faire, alors que 35 signatures étaient requises pour forcer la tenue d'un référendum.

La mairesse Anie Samson n'a pas caché sa déception hier. «On nous demande de gérer correctement les fonds publics. Je vais avoir de la difficulté à expliquer à mes citoyens que ça va coûter quatre millions de plus [pour reloger les policiers ailleurs] parce que certaines personnes ne voulaient pas voir les policiers dans le parc», a-t-elle expliqué.

Selon elle, le processus a été marqué par une campagne de désinformation et les citoyens qui se sont prononcés contre le projet n'étaient pas représentatifs des 60 000 personnes qui sont desservies par le poste de police. Elle a rappelé que le projet visait à construire un étage au-dessus du stationnement adjacent à l'immeuble actuel sans empiéter sur les espaces verts.

Du côté de la Coalition, on s'est réjoui de l'abandon du projet. «En gagnant le registre, on envoie un message aux élus et à l'administration Tremblay: les parcs, c'est important, les gens y tiennent et ils ne veulent pas y voir de nouvelles constructions», a indiqué François Touchette, membre de la Coalition.

La ville centre devra décider si elle relogera les policiers à un autre endroit.
 
1 commentaire
  • Hubert Morneau - Inscrit 4 novembre 2010 11 h 26

    Mairesse méprisante: blâmer les citoyens au lieu de reconnaître ses erreurs

    Annie Samson est une des personnes les plus méprisantes que j'aie observé. Après s'être refusé à écouter ses citoyens lors des audiences, elle pousse jusqu'à suggérer que les 111 personnes s'étant déplacée pour signifier leur opposition, 3 fois plus nombreuses que ce qui était requis selon les règles strictes des règlements pour les référendums, vont pénaliser les autres citoyens!

    Pour avoir participé à la campagne contre le poste de police, je peux vous affirmer qu'aucune désinformation n'a eu lieu. Nous disions: il faut s'opposer aux nouvelles constructions dans les parcs. Ce projet sera à recommencer si les effectifs augmentent de quelques personnes (2 avions-nous appris lors des consultations). C'est de la désinformation ça Madame Samson!?

    La mairesse désinforme beaucoup plus lorsqu’elle dit que ses citoyens ne comprendrons pas que ça coûte 4M$ de plus, on parle d’une somme répartie sur 20 ans!! On a investi plusieurs fois ce montant dans les dernières années en améliorations au parc, on est bien capable d’investir 4M$ pour une bâtisse qui n’a rien à voir avec la mission d’un parc! À ce compte, ça ferait longtemps que nos parcs auraient été engloutis par les CLSC et autres services municipaux.

    Elle trouve que les 60 000 personnes qu’elle représente, ne sont pas représentées par les 111 personnes qui ont joué le jeu des consultations et référendums de bonne foi?! Qu’elle dise alors avec quel pourcentage de la population elle a été élue et qu’elle tienne un référendum dans ce cas-là! Je suis dégouté par son attitude de mauvaise perdante, préférant blâmer des citoyens honnêtes que d'avouer son erreur.