En bref - Inspecteurs: la Régie du bâtiment invoque la mobilité de main-d'oeuvre

Québec — La Régie du bâtiment du Québec est aux prises avec une volatilité de sa main-d'œuvre qui complique parfois le recrutement d'inspecteurs spécialisés. Le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) dit constater que les ressources humaines sont grandement affectées.

Selon lui, les inspecteurs présentent des qualifications moins spécialisées au profit de compétences plus générales, notamment parce que les conditions de travail s'avèrent plus alléchantes dans le secteur privé. Le SFPQ soutient que de 2004 à 2009, environ 10 000 inspections de moins ont été réalisées. Cela représente une baisse de 44 % en vertu de récentes données obtenues auprès de la Régie.