Patrimoine - Pas de mosquée chez les Sœurs grises

L’ancienne Maison des hommes du couvent des Sœurs grises de Montréal<br />
Photo: Ville de Montréal L’ancienne Maison des hommes du couvent des Sœurs grises de Montréal

Québec coupe l’herbe sous le pied au Montreal Community Center qui projetait d’acheter un bâtiment historique du centre-ville de Montréal pour y installer une mosquée et un centre communautaire musulman.

Le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec (MCCCQ) recourt ainsi pour la deuxième fois en moins de trois ans à son droit de préemption pour acquérir l’ancienne Maison des hommes et ses annexes, dépendances du couvent des Sœurs grises de Montréal. L’ensemble conventuel situé à l’arrière du Faubourg Sainte-Catherine est classé historique depuis 1976.

«Les deux bâtiments intéressants au niveau patrimonial et qui avaient reçu le sceau de site historique étaient marginalisés, isolés par rapport à l’ensemble du monastère des Sœurs grises, a expliqué au Devoir Jean Bissonnette, directeur du patrimoine et de la muséologie pour le MCCCQ. En en faisant l’acquisition, on veut se donner les moyens pour maximiser ce site d’importance nationale.» Il est toutefois encore «trop tôt pour se prononcer sur la vocation» privilégiée par le ministère pour ces bâtiments et son terrain.

Le Montreal Community Center menait une campagne de financement active depuis plusieurs mois en vue de l’achat. Il avait déjà amassé les fonds nécessaires — 2,1 millions de dollars — pour y aménager la mosquée et le centre communautaire «dont la communauté musulmane a tant besoin», et qui devait servir de «vitrine pour le visage modéré des musulmans de la ville», peut-on lire sur le site Internet de l’organisme notamment formé par les associations étudiantes musulmanes des universités McGill et Concordia. La Muslim Association of Canada, qui gérait le projet d’acquisition, n’a pas rappelé Le Devoir.

«Ça donne l’impression qu’on ne voulait pas de centre culturel musulman sur ce site-là, à moins que la ministre n’envisage de développer un plan de conservation intégré pour l’ensemble des Sœurs Grises», commente Dinu Bumbaru d’Héritage Montréal. L’Université Concordia, propriétaire des bâtiments principaux de l’ensemble conventuel où elle compte installer sa Faculté des Beaux-Arts, ne connaissait pourtant pas les intentions du ministère, selon la directrice des relations médias, Christine Mota. M. Bissonnette lui-même parle d’une décision prise sans lien avec l’université, d’un point de vue strictement patrimonial, et non en vertu des usages du site.

«En se promenant sur les lieux, on reconnaît qu’à l’époque c’était un même site; pour nous, c’est un élément important [à préserver], même si par la suite on comprend qu’un grand site comme celui-là peut avoir plusieurs propriétaires et plusieurs usages», dit-il.

Dinu Bumbaru s’étonne un peu de voir le MCCCQ user de son droit de préemption — «geste exceptionnel» dans l’histoire de la Loi sur les biens culturels — pour acquérir les bâtiments secondaires d’un complexe conventuel, qui «étaient déjà bien protégés», selon lui, par le statut de site historique classé. Le MCCCQ avait déjà exercé son droit de premier acheteur en 2007 pour acquérir l’ex-bibliothèque Saint-Sulpice dans le Quartier Latin.

«Si on est pour s’engager dans le patrimoine, pourquoi ne pas avoir une action aussi conséquente pour l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus?» qui risque d’être vendue avec son exceptionnel orgue Casavant, demande-t-il.

D’inspiration néoclassique, l’ensemble conventuel des Sœurs Grises est un témoin important de la tradition architecturale conventuelle au Québec. Il a été construit en plusieurs étapes à partir de 1869 pour la communauté fondée en 1737 par Marguerite d’Youville. La Maison des hommes, la plus ancienne de ses dépendances, bâtie en 1869-1871 par Victor Bourgeau, servait à héberger les hommes dans le besoin. Une partie du bâtiment a été utilisée comme atelier de peinture.
25 commentaires
  • Marie-France Legault - Inscrit 6 juillet 2010 08 h 20

    On l'a échappé belle!

    Enfin Québec s'est réveillé...notre patrimoine religieux doit nous appartenir, il fait partie de NOTRE histoire... Il aurait été disgracieux, inconvenant, scandaleux qu'un autre groupe religieux s'en empare pour propager l'idéologie islamiste, qui soit dit en passant, ne croit pas à l'égalité hommes et femmes. Les Soeurs Grises de Montréal ont fait beaucoup pour les citoyens de Montréal...Même si on fustige, on condamne l'Église catholique à cause de la pédophilie, il reste que indépendamment des "brebis galeuses" elle a fait beaucoup de bien dans la Santé, l'Éducation.

  • René Girard - Inscrit 6 juillet 2010 09 h 06

    Bravo

    Bravo! Pour avoir empêcher l'installation d'une mosquée, pas pour avoir sauvegarder un patrimoine religieux qui n'est qu'un mauvais souvenir dans notre histoire.

    Je ne sais pas quelle histoire monsieur Bayle a lu mais entre 1860 et 1930 alors que l'ultramontanisme dominait, l'éducation et le développement industriel étaient tellement pauvres, dans un Québec où les habitants devaient rester sur leurs terres sans trop de connaissances agricoles pour les faire fructifier, qu'environ la moitié de la population durent s'exiler pour ne pas crever de faim, qui vers le Manitoba, qui vers les États-Unis (formant une population assez nombreuse de francos-américains). Quand il ne reste que des affamés à soigner et à éduquer (à la prière notamment) on peut parler de 'faire du bien'.

  • Benoît Evans - Inscrit 6 juillet 2010 09 h 32

    C'est le contraire à Québec

    Depuis déjà TRENTE ANS, la chapelle catholic de l'université Laval permet aux musulmans et musulmanes du campus de célébrer leur culte du vendredi dans la salle Cardinal-Newman.

    Les islamophobes québécois ne connaît pas l'enseignement de l'Église sur les musulmans. L'article 840 du catechisme dit :

    Les relations de l’Église avec les musulmans. «Le dessein de salut enveloppe également ceux qui reconnaissent le Créateur, en tout premier lieu les musulmans qui, en déclarant qu’ils gardent la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, juge des hommes au dernier jour. »

    Le Pape Jean-Paul II, dans son message aux musulmans à la fin du jeûne de ramadan en 1991, a cité une lettre envoyée par le Pape Grégoire VII en 1076 à l'émir musulman al-Nacir. :

    « Dieu tout-puissant, qui veut que tous les hommes soient sauvés et qu'aucun ne périsse, n'apprécie rien tant chez chacun de nous que l'amour du prochain après son amour, et que le soin de ne point faire à autrui ce que nous ne voudrions point qu'on nous fît. Or cette charité, nous et vous, nous nous la devons mutuellement puisque nous reconnaissons et confessons--de façon différente, il est vrai--le Dieu Un, que nous louons et vénérons chaque jour comme créateur des siècles et maître de ce monde. »

    Avec l'achat de cette édifice des Soeurs Grises, l'État québécois nous donne encore une démonstration de sa volonté d'imposer sur nous tous le sécularisme comme religion d'État car il est sûr et certain que cette édifice ne sevira plus de lieu d'adoration.

    Antoine de St-Exupéry a dit :

    « La démagogie s'introduit quand, faute de commune mesure, le principe d'égalité s'abâtardit en principe d'identité. »

    On est loin de la Déclaration d'indépendence de la République du Bas-Canada, proclamé par Papineau, qui contient ce guarantie :

    « …toute union entre l'Église et l'État est déclarée abolie, et toute personne a le droit d'exercer libr

  • Céline A. Massicotte - Inscrite 6 juillet 2010 09 h 44

    À Bayle

    Que vous le reconnaissiez ou non, toutes les grandes religions font beaucoup de bien dans l'Éducation la santé etc., je ne parle pas des extrémistes, dans leur environnement, et toutes les grandes religions sont misogynes, la misogynie n'étant pas (qu')une histoire de foulard... Donc aucune ne croit à l'égalité des femmes, particulièrement pas la catholique.

    Il n'y a que la "mouvance" protestante qui se distingue vraiment à cet égard.

  • Charles Dubois - Inscrit 6 juillet 2010 09 h 53

    D'où provenait le financement ?

    Le gouvernement Charest bouge en catimini afin de ne pas froisser une partie de son électorat ?

    Pourquoi le gouvernment n'a pas fait de déclarations publiques ?
    Le mouvement islamiste des Frères musulmans est derrière ce projet de mosquée au centre-ville de Montréal. Ils ne s'arrêteront pas par magie et continueront leur travail..
    Le financement de la mosquée proviendrait des pays du Golfe.

    « Les Frères Musulmans doivent comprendre leur travail d'implantation en Amérique comme une sorte de grand jihad visant à éliminer, à détruire de l'intérieur la civilisation occidentale et à saboter sa misérable demeure afin que la religion d'Allah soit victorieuse sur toutes les autres religions. (...) C'est la destinée du musulman que de mener le jihad peu importe où il se trouve et ce, jusqu'à son dernier souffle. »
    [Extraits du mémorandum des Frères Musulmans de 1991