La Police de Montréal aura les cyclistes à l'oeil

Au lendemain d'une fin de semaine au cours de laquelle cinq cyclistes ont perdu la vie sur les routes du Québec et de l'Ontario, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a annoncé que ses agents exerceraient une surveillance accrue des pistes cyclables.

Tout au long de la campagne de sensibilisation au code de la sécurité routière qui s'échelonnera sur les trois prochaines semaines, les agents de police accroîtront leur surveillance des pistes cyclables ainsi qu'aux abords des intersections les plus achalandées.

Le responsable de la sécurité publique à la Ville de Montréal, Claude Trudel, a exhorté les cyclistes, les automobilistes, ainsi que les piétons à partager la route de manière sécuritaire.

Cette campagne de sécurité fait suite à une série d'accidents mortels. Un cycliste âgé de 57 ans a été heurté de plein fouet, samedi soir, par une automobiliste ivre alors qu'il circulait sur le boulevard Labelle à Val-Morin. L'homme a subi de très graves blessures et a été transporté vers un centre hospitalier. Il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. Un autre a été gravement blessé après avoir été happé par une voiture, hier matin, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières. La victime reposait, hier, entre la vie et la mort. La veille, un jeune cycliste de 16 ans avait péri dans un accident à Ottawa. Enfin, vendredi matin, trois cyclistes ont été tués, alors que trois autres ont été blessés à Rougemont, en Montérégie, après avoir été frappés par un véhicule sur la route 112.

***

Avec La Presse canadienne
3 commentaires
  • Sylvain Auclair - Abonné 18 mai 2010 08 h 18

    Pourquoi donc?

    Ils sont méchants, ces cyclistes sans scrupules qui tuent des automobilistes et s'en sortent indemnes! Il faut les punir!

  • Philo-101 - Inscrit 18 mai 2010 11 h 36

    Le droit de conduire

    Si je me promène dans un magasin, je casse... je paye. J'ai besoin de faire attention. Problème de la voiture c'est 1,5 tonne qui se promène et plusieurs conducteurs qui ne le voient pas comme un privilège mais comme un droit.

    Pire depuis Vendredi, les vilains sont maintenant les vélos qui ne font pas leurs arrêts.

    C'est sur que si on ne fait pas attention, on risque de ne pas voir cette vie si fragile devant nous.

  • Sylvain Auclair - Abonné 18 mai 2010 14 h 48

    Les automobilistes sont légalement irresponsables

    Quoi qu'ils fassent avec leur véhicule, qu'ils aillent trop vite, qu'ils soient négligents, distraits ou endormis, ou encore en colère contre les cyclistes ou les piétons (la seule exception, c'est s'ils sont légalement ivres), un conducteur de véhicule routier ne sera jamais accusé de quoi que ce soit, puisqu'il s'agit toujours d'un accident. Au pire, on ajoutera quelques points d'inaptitude à son dossier.
    Un homicide est un homicide, sauf s'il est commis à l'aide d'une auto.