Le député libéral Pablo Rodriguez est accusé de refus d'obtempérer

Le député libéral de la circonscription fédérale d'Honoré-Mercier, Pablo Rodriguez, a été impliqué dans un accident de voiture, en avril, et il devra faire face à une accusation de refus d'obtempérer à l'ordre d'un policier relativement à cet incident.

C'est M. Rodriguez lui-même qui a révélé l'histoire, aux côtés de son avocat, hier après-midi, en rencontrant des médias à son bureau de circonscription, à Montréal.

Le député a expliqué qu'après avoir eu un accident de voiture ne causant que des dommages matériels, le 16 avril dernier, il était resté sur les lieux en attendant l'arrivée de la police.

«Comme j'avais consommé du vin modérément durant le souper précédent, le policier m'a demandé de procéder à un test d'alcoolémie, par le biais d'un appareil portatif, ce que j'ai accepté de faire sans aucune hésitation», a affirmé le député Rodriguez.

Il rapporte qu'il a tenté tant bien que mal de souffler dans l'appareil, mais qu'il n'y serait pas parvenu. «Malgré mes tentatives de souffler dans l'appareil, lesquelles n'ont pas été jugées satisfaisantes, une accusation d'avoir refusé d'obtempérer a été déposée», a-t-il relaté.

«J'ai soufflé, mais pas à la satisfaction de l'agent de police. Je soufflais comme je pouvais», a-t-il répondu aux journalistes.

Aucune accusation de conduite avec les facultés affaiblies n'a été portée, seulement une accusation de refus d'obtempérer, a-t-il pris soin de souligner.

L'accusation de refus d'obtempérer peut mener à une amende et à une suspension du permis de conduire, a précisé son avocat, Me Charles Côté.