Khadr boycotte son audience militaire

Omar Khadr boycotte son audience devant une commission militaire à la base américaine de Guantánamo, estimant que les autorités cherchent à l'humilier.

Khadr refuse de porter des lunettes noires et des protecteurs d'oreilles pour un transfert, dans une camionnette sans fenêtres, de sa cellule jusqu'au tribunal. Le juge a ordonné aux avocats de Khadr de tenter de le raisonner, avant de prévenir qu'il pourrait être traîné en cour de force pour être informé de son droit de participer aux audiences. Khadr est accusé d'avoir tué un soldat américain et d'avoir posé d'autres gestes terroristes en 2002, alors qu'il était âgé de 15 ans. Les audiences préalables au procès tenteront de déterminer si des déclarations ayant un effet auto-incriminant peuvent être citées comme preuves. Les avocats de Khadr prétendent que ces aveux ont été obtenus sous la torture, une allégation que réfutent les avocats de la poursuite.