En bref - Entrepreneur puni

La Régie du bâtiment du Québec vient d'annuler la licence de l'entrepreneur en construction B.O. Joints. L'entreprise, située à L'Assomption, et son dirigeant Benoît Ouellette ont été reconnus coupables en mars 2009 d'avoir fait partie d'un stratagème de fausses facturations avec l'objectif de ne pas payer de taxes des gouvernements. Depuis décembre dernier, des modifications ont été apportées à la Loi sur le bâtiment afin de lutter contre la criminalité dans l'industrie de la construction.

Le resserrement des conditions pour détenir une licence d'entrepreneur entraîne donc l'annulation de la licence de B.O. Joints. M. Ouellette ne pourra être entrepreneur pour les cinq prochaines années.