En bref - Niqab: l'étudiante s'explique

L'étudiante d'origine égyptienne expulsée d'un cours de francisation parce qu'elle refusait de se découvrir le visage estime ne pas heurter les sensibilités des autres étudiants en portant le niqab.

Elle dit s'être retrouvée «isolée» par la demande du retrait de son voile par l'enseignante. Elle a fait valoir qu'une «société libre» devrait accepter son choix personnel de porter le niqab, au même titre que de vêtir une robe, une jupe ou un pantalon. Elle a tenu à dire que c'est l'enseignante, et non elle, qui avait demandé aux hommes de se retourner durant sa présentation orale. Elle a nié avoir fait une présentation orale en faisant elle-même dos à la classe. Naïma, 29 ans, a accordé une entrevue à Radio-Canada, ses propos étant rapportés par une interprète.
7 commentaires
  • Augustin Rehel - Inscrit 5 mars 2010 06 h 44

    Une société libre

    C'est vrai que le Québec est une société libre, mais on ne peut pas permettre que notre société devienne une société islamique. Si on laisse faire les musulmans québécois, d'ici une décennie, notre société aura perdu son caractère identitaire.

    Naïma a oublié qu'au Québec, on doit essayer de s'intégrer et non de s'isoler comme elle le fait en faisant un peid de nez à 80% des Québécois qui sont contre le port de vêtements islamiques,

  • Jean Rousseau - Inscrit 5 mars 2010 17 h 36

    L'ART DE LA PÉDAGOGIE.

    Afin d'allumer les méninges, il convient d'abord d'aller au fond du problème de ces signes ostentatoires: voile, nikab, burka. Les femmes refusant de les porter, sont souvent victimes de massacres dans leur pays d'origine. Avant d'en arriver à la situation vécue en Kabylie ou au Liban; où certains musulmans tentent d'imposer leurs règles, souvent violemment, à ces autres ethnies; il faut absolument réagir consciemment. À mon avis, un gouvernement composé de personnes matures, se devrait de tester scientifiquement tous les demandeurs d'immigration, afin de favoriser les sains et de rejeter tous germes de fanatisme. Ces derniers, fragilisés par l'introjection d'un délire religieux virulent, représenteront des proies faciles pour les imams dérangés etc.; tel ce psychiatre qui a perdu la tête et tuer beaucoup de gens sur une base militaire aux États-Unis, (dernièrement). Et puisque plusieurs musulmans ne reconnaissent pas l'égalité des sexes; cela créer des tensions inévitablement; dont les grandes personnes peuvent se passer facilement. Ces mesures feraient réfléchir quiconque et pourraient produire des modifications bénéfiques chez ces populations, tandis que le statu quo a plutôt l’effet de promouvoir leur aliénation et leur inadaptation aux cultures d’accueil.
    Comment jugerions-nous un chirurgien, qui après constatation de symptômes de cancer dans un organe, contaminerait aussi les autres régions du corps?

  • Duchêne Denys Mehdi - Inscrit 6 mars 2010 15 h 22

    La paranoia d'Augustin Rehel

    Ma foi faites vous exprès pour affirmer que «les Musulmans québécois pourraient faire perdre le caractère identitaire des Québécois». D'abord il y a plus de 150,000 Québécois d'origine Musulmanes au Québec. Et il y a des athés parmi eux j,en connais, il y a des laics, croyants mais non pratiquants, il y a des pratiquants modérés qui ne fréquentent aucune mosquée (l'immense majorité), il y a ceux etcelles qui fréquentent la mosquée (évalué à 200 fidèles par mosquées dans la région de Montréal sur un nombre de 52 au total en date du 1er décembre 2009), ce qui nous donne 10,400 pratiquants fidèles) et parmi ce nombre, les islamologues n'évaluent jamais plus de 10% d'intégristes sur un bassin de 200 fidèles) . Ce qui nous donnerait à peine plus d'un millier de fondamentalistes sur un territoire habité par 7 millions, 300, 000 personnes. Et vous avez peur que ce groupuscule vous enlève votre identité ?????? Non mais...c'est du racisme, une maladie ou quoi votre affaire ?

  • Guy Fafard - Inscrit 6 mars 2010 23 h 29

    Voyez-vous

    Voyez-vous:
    Une pharmacienne qui ne parles pas avec vous parce que le client est un honne?
    Une infirmière ou une femme médecin urgentologue de garde qui ne soignerait pas un blessé mâle?
    Une caissière ou une vendeuse qui ne parle pas à un client mâle?
    Une femme ingénieur qui refuse d'expliquer un plan à un plombier parce que c'est un mâle?
    Une camionneuse avec une burka ou un higab? Comment seraient bien couverts ses angles morts...
    Un peu de bon sens SVP

  • Marie-France Legault - Inscrit 11 mars 2010 15 h 10

    Accueillir!

    Le Québec devrait se constituer un genre d'Informations sous la forme d'un livret ou seraient écrites les coutumes du Québec et qui serait distribué aux nouveaux arrivants.

    1-. S'intégrer à la société québécoise.

    -. en ce qui concerne le vêtement: interdiction du hijab, niqab, tchador, foulard.

    -. le Québec est un état laïque: séparation du politique et du religieux

    2-. la femme est l'égale de l'homme: pas de sujétion, soumission à l'homme. Elle peut être ministre, député, chef d'entreprise, professeur d'université etc...

    3-. Un seul tribunal CIVIL: pas de sharia, de tribunal parallèle.

    4-. la langue française est PRIORITARE: vous êtes libre d'apprendre l'anglais, l'espagnol, le mandarin.