Triste sort réservé aux gais

Le ministre  de l’Immigration, Jason Kenney
Photo: Agence Reuters Blair Gable Le ministre de l’Immigration, Jason Kenney

Ottawa — Le ministre fédéral de la Citoyenneté et de l'Immigration, Jason Kenney, a évacué toute référence aux droits des homosexuels dans le nouveau guide remis aux immigrants demandant la citoyenneté canadienne, a appris la Presse canadienne.

Selon des documents internes, une première version du guide racontait que l'homosexualité a été décriminalisée en 1969, que la Charte des droits et libertés interdit la discrimination basée sur l'orientation sexuelle et que les mariages entre personnes de même sexe sont légaux depuis 2005.

Mais M. Kenney, qui s'est opposé au mariage homosexuel lorsque la question a été débattue à la Chambre des communes en février 2005, a ordonné le retrait de ces informations quand son cabinet a transmis des commentaires au ministère en juin 2009. Le sous-ministre Neil Yates a protesté en vain contre les suggestions de M. Kenney.

Aucune mention

Publié avec tambours et trompettes le 12 novembre, le guide de 63 pages ne contient aucune mention des droits des gais et lesbiennes.

Quelque 500 000 exemplaires ont été imprimés. Les demandeurs de citoyenneté seront interrogés sur le contenu du guide à compter du 15 mars. Le projet, qui a coûté 400 000 $, constitue une mise à jour importante de la version précédente du guide, qui remontait à 1995 et qui avait été publié sous un gouvernement libéral.

La nouvelle version donne beaucoup plus de visibilité au passé militaire du Canada et aux autochtones en s'inspirant des commentaires d'un comité de Canadiens bien en vue. Le guide contient toutefois une photo du nageur olympique Mark Tewksbury, qui y est présenté comme un «militant important des gais et lesbiennes du Canada».

Phrases retirées

La Presse canadienne a obtenu, en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, des ébauches du guide et des documents internes ayant un lien avec le document.

«L'homosexualité a été décriminalisée en 1969, et, plus récemment, les mariages civils entre personnes de même sexe ont été légalisés partout au pays en 2005», pouvait-on lire sous la section «Vers un Canada moderne» dans une ébauche du guide.

Et dans la partie portant sur les droits inhérents à la citoyenneté, l'ébauche précisait: «Droits à l'égalité - Les Canadiens sont protégés contre la discrimination basée sur la race, le sexe, l'origine, la religion, l'orientation sexuelle et l'âge.»

Aucune des deux phrases n'a cependant été retenue par le ministre Kenney.

En décembre, le groupe Egale Canada a rencontré M. Kenney, après avoir appris que le guide ne mentionnait pas les droits des gais et lesbiennes. Ce groupe de défense des droits des homosexuels négocie actuellement avec le ministère pour que cette référence soit ajoutée dans la prochaine édition du guide, dans environ un an.

Une chose que les immigrants doivent savoir

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique pour les questions concernant les homosexuels estime que les nouveaux arrivants doivent être informés au sujet des droits garantis par la Charte canadienne des droits et libertés. «Le ministre Jason Kenney ne peut effacer les gais et lesbiennes canadiens de l'histoire du Canada, a affirmé Bill Siksay. Il s'agit de quelque chose que les nouveaux arrivants au Canada devraient savoir.»

De son côté, la députée libérale Marlene Jennings a qualifié de répugnants les gestes de M. Kenney. «C'est malheureux que ce gouvernement ait une fois de plus agi avec idéologie sur un enjeu lié aux droits fondamentaux édictés par la Charte.»
28 commentaires
  • André Loiseau - Inscrit 3 mars 2010 01 h 26

    Les recettes de Steph

    Les bonnes vieilles recettes fascistes de mensonges, de fausses vérités, de "pureté" et de cachotteries, en accord avec celles des Religions continuent à déshumaniser des milliards de personnes à travers le monde. Si les gens demandent des explications, il restera toujours la Démagogie...

  • Fr. Delplanque - Inscrit 3 mars 2010 04 h 46

    Titre affolant

    Contenu banal.

  • michel lebel - Inscrit 3 mars 2010 05 h 57

    Selon quels critères?

    La question: faut-il absolument qu'un tel guide fasse référence aux droits des homosexuels? Y parle-t-on des droits des femmes, des handicapés, des enfants, pour ne prendre que ces exemples. Je pose la question; où s'arrête-t-on dans la nomenclature des droits à connaitre pour un nouveau citoyen canadien? Qui inclut-on, qui exclut-on?

  • Ginette Bertrand - Inscrite 3 mars 2010 06 h 24

    Triste sort...

    Faut quand même pas charrier! Pour peu qu'ils se renseignent et regardent un peu autour d'eux, les immigrants d'obédience homosexuelle ne mettront pas longtemps à découvrir qu'ils ont des droits, qu'il est interdit de les discriminer et que le mariage gay est légal au Canada.

    La deuxième phrase aurait toutefois due être conservée, car elle énonce clairement tous les motifs de discrimination illicites. Quant à la première, on peut comprendre qu'un gouvernement conservateur ne voit pas nécessairement dans le mariage entre personnes de même sexe une avancée digne de mention vers la modernité.

  • Yves Petit - Inscrit 3 mars 2010 07 h 13

    Il n'y a rien là!

    C'est bien beau grimpé dans les rideaux, mais il y a des limites. Les conservateurs sont viscéralement contre ce qu'on appelle le 'mariage gai", tout comme moi d'ailleurs et des millions de Canadiens de tous les partis....tout simplement parce que ça n'a pas de bon sens. Voilà!

    Je n'ai jamais voté conservateur et je ne voterai jamais conservateur mais sur ce point, ils ont mon appui. Quant aux droits des homosexuels, eh bien, ce sont des citoyens comme les autres et ne pas mentionner nommément ce "groupe", dans un guide destiné aux immigrants n'est pas un crime. D'ailleurs la majorité des homosexuels veulent être traités comme tout le monde, alors pourquoi chialer?