En bref - Libérations erronées: mesures promises

Québec — Le ministre de la Sécurité publique, Jacques Dupuis, a promis des mesures, hier, pour éviter à l'avenir la libération «par erreur» de détenus. À l'Assemblée nationale, le ministre a admis son profond malaise après avoir appris, la veille, que 34 prisonniers avaient été remis en liberté en 2009 à la suite d'erreurs administratives.

L'année précédente, une vingtaine de détenus avaient pris le large pour les mêmes raisons. Les centres de détention provinciaux de Québec et de Saint-Jérôme sont cités parmi les établissements fautifs. Même s'il y a parfois des «difficultés inhérentes au calcul des sentences», la libération erronée de détenus est carrément «outrageante», a soutenu le ministre.
1 commentaire
  • yvesdescoteaux - Inscrit 27 avril 2010 12 h 38

    preparer les excuses avant de faire ses bêtises

    la formule de toutes choses pour Jacques Dupuis c'est faire des erreurs qui rapportent des intérêts pour lui en se préparant à justifier sa bonne foi pour bien faire en promettant que cela ne se reproduira pas....!
    il prends les citoyens pour des têtes de noeuds...
    Au lieu de brasser ses cartes ministérielles, Jean Charest devrait se considérer lui même pour une carte mise en echec et disparaître des horisons des citoyens avec son complices «dupuis