En bref - Retard dans la construction de places en garderie

Québec — La construction de nouvelles places en garderie accuse un retard important, selon ce qu'a appris la Presse canadienne, hier. Au moins 40 % des projets de construction de Centres de la petite enfance (CPE) présentement en cours ne pourront pas être terminés à temps, soit d'ici mars 2010, a confirmé le ministère de la Famille.

Québec finance cette année 52 projets à travers le Québec et 21 de ceux-ci ne respecteront pas l'échéancier prévu, dont bon nombre à Montréal, indiquent les plus récentes données gouvernementales. Ce sont les conseils d'administration des CPE qui gèrent les appels d'offres pour la construction des nouvelles installations, mais l'Association québécoise des CPE (AQCPE) jette le blâme sur Québec. Au premier chef, on reproche à l'ex-ministre de la Famille, Michelle Courchesne, d'avoir annoncé en grandes pompes, en juillet 2008, quelques mois avant le déclenchement des élections, le développement accéléré des places en garderie, sans s'être assurée que «la machine» pouvait répondre à la demande. Chose certaine, le «fast-track» dans les services de garde annoncé alors par Mme Courchesne n'aura pas lieu, a indiqué le directeur général de l'AQCPE, Jean Robitaille, lors d'une entrevue récente.

À voir en vidéo