En visite au Japon - Le dalaï-lama prône le respect de toutes les religions

Tokyo — Le monde se portera beaucoup mieux en embrassant le sécularisme qui «signifie le respect de toutes les religions quelles qu'elles soient», a soutenu ce week-end à Tokyo le dalaï-lama.

Prenant la parole samedi au Foreign Press Center — association regroupant les 300 correspondants étrangers en poste dans la capitale nipponne —, le leader spirituel des six millions de Tibétains a rappelé que le grand tort de toutes les religions est de croire qu'elles sont chacune supérieure aux autres.

«Ma priorité en tant que bouddhiste est de prôner l'harmonie religieuse et de respecter les non-croyants», a encore souligné le Prix Nobel de la paix 1989.

Le 14e dalaï-lama a par ailleurs indiqué que si, en ce bas monde, les valeurs matérielles sont «importantes», elles ont leurs «limites». Sur ce point, il a cité en exemple la Chine qui occupe le Tibet depuis 1959. Le développement du pays le plus peuplé de la planète ne se fait pas en parallèle avec une certaine éthique permettant de développer les valeurs humaines, a-t-il dit en substance.

De manière générale, a-t-il souligné, le monde est englué dans la course au profit. «Nous devons nous servir de nos connaissances scientifiques pour avoir plus de compassion à l'égard des êtres humains. Nous vivons trop avec les "je" et "moi" et pas assez avec le "nous"».

Il a conclu que parler de paix, «c'est bien», mais «agir pour la paix est le seul moyen d'y arriver.»

À voir en vidéo