Une offre fédérale soumise aux pêcheurs de crabe

Fredericton — Les associations de crabiers traditionnels soumettront à leurs membres au cours des prochains jours une proposition fédérale offrant une hausse du quota de pêche en échange d'une entente de cogestion. Un oui mettrait un terme à l'une des pires crises dans l'histoire de l'industrie du crabe en Atlantique.

À l'issue d'une rencontre avec les représentants de six associations de crabiers de la région Atlantique, hier après-midi, à Fredericton, le ministre fédéral des Pêches et des Océans, Robert Thibault, a déposé une offre qui prévoit la hausse du quota de pêche au crabe de 17 000 tonnes à 20 000 tonnes. L'offre comporte aussi la création de deux forums de cogestion.

La première table, qui serait composée de représentants du gouvernement fédéral et de l'industrie des crabiers traditionnels, aborderait les questions relatives à la capacité de pêche.

Le deuxième forum, qui intégrerait les représentants du ministère avec l'ensemble de l'industrie des pêches, serait chargé de conseiller le ministère sur la gestion de la ressource.

«L'entente de cogestion nous apporterait davantage de connaissances scientifiques quant au contrôle de la ressource et nous permettrait d'augmenter de manière sécuritaire les allocations jusqu'aux environs de 20 000 tonnes», a expliqué M. Thibault.

La réduction du quota de pêche au crabe de 22 000 tonnes à 17 000 tonnes cette année et le partage permanent de la ressource avec les crabiers non traditionnels ont entraîné des actes de vandalisme à Shippagan, au Nouveau-Brunswick, au cours de la première fin de semaine de mai. Quatre bateaux, une usine de transformation et un entrepôt ont été incendiés. Les crabiers ont de plus refusé de reprendre la pêche.

Les représentants des associations de crabiers ont réagi avec réserve à la proposition.

«Ça s'est passé de façon civilisée, a indiqué Robert Haché, représentant de l'Association des crabiers acadiens. On n'a pas accompli grand-chose. On a une proposition que l'on va soumettre à nos membres lundi et mardi.»

Chose certaine, la pêche au crabe ne reprendra pas aujourd'hui. Dans les meilleures conditions, et si le vote des crabiers devait appuyer la proposition, les bateaux ne sortiraient en mer que vers la fin de la semaine.

«On tiendra probablement une réunion des 130 pêcheurs mardi afin de présenter la même proposition à tout le monde», a indiqué le président de l'Association des crabiers acadiens, Joël Gionet.

M. Gionet s'est néanmoins dit peu enthousiaste quant aux forums que le ministre Thibault veut établir.

«Ce sont des forums bidon. Il [M. Thibault] veut inclure tout le monde à part les pêcheurs de crabe», a fait savoir Joël Gionet, qui se dit néanmoins «très optimiste» quant à la possibilité de sauver la saison de pêche au crabe.

Un représentant des pêcheurs de Gaspésie, Marc Couture, a refusé de dire s'il allait recommander l'offre à ses collègues.