Bilan de 12 jours dans l'espace - Guy Laliberté n'est pas encore revenu sur terre

Tout en disant avoir toujours la tête dans les étoiles après avoir passé 12 jours dans l'espace, Guy Laliberté a qualifié son retour sur Terre d'expérience extraordinaire.

« C'est un sentiment intense très difficile de décrire avec des mots, a-t-il déclaré dans une entrevue diffusée dimanche sur NASA TV. Laissez-moi revenir sur Terre et je vais probablement être capable d'en dire un peu plus. »

Ressentant encore visiblement les effets de l'atterrissage, le fondateur du Cirque du Soleil a affirmé qu'il serait bientôt prêt à faire le suivi du spectacle de deux heures qu'il a dirigé depuis l'espace, le 9 octobre.

« Comme vous le savez, j'avais une mission personnelle qui consistait à créer un événement pour parler de la situation de l'eau dans le monde », a rappelé le Québécois de 50 ans.

L'ancien vice-président américain Al Gore, U2 et Shakira comptaient parmi les artistes et les activistes qui ont participé à ce spectacle de poésie, de sciences et de danse qui s'est déroulé dans 14 villes et sur cinq continents.

« Je suis impatient de savoir ce qui s'est passé. Comme j'étais dans l'espace, je n'ai aucune idée du résultat. »

Atterrissage en douceur

La capsule où se trouvaient Guy Laliberté, le cosmonaute russe Guennadi Padalka et l'astronaute américain Michael Barratt a flotté sous un dais de parachutes avant de se poser sans encombre au Kazakhstan, en Asie centrale, dans la nuit de samedi à dimanche.

Une équipe russe était sur les lieux afin d'aider les trois hommes à sortir du vaisseau spatial.

La télévision russe a montré le cosmonaute Padalka assis à l'extérieur de la capsule légèrement brûlée en train de manger une pomme et de boire du thé. Guy Laliberté a plus tard émergé du minuscule engin spatial, arborant son nez rouge de clown, et s'est allongé sur une chaise. Il avait l'air en bonne santé et a souri à une caméra de télévision.

Les trois voyageurs de l'espace ont ensuite été conduits à une tente pour subir un bref examen médical et se reposer afin de se réhabituer à la gravité terrestre.

Réactions des proches

Les parents de Guy Laliberté, Gaston et Blondine, étaient parmi les quelque 50 proches et amis qui ont regardé l'atterrissage aux bureaux de l'Agence spatiale canadienne

à Longueuil.

« Quand nous avons vu le nez rouge, nous nous sommes dit: "il est OK" », a déclaré Gaston Laliberté en entrevue avec la Presse canadienne. « Pour moi, c'était un signe qu'il avait bien vécu le retour de l'espace. »

Le père du premier touriste canadien de l'espace a aussi admis qu'il était inquiet lorsqu'il est arrivé à l'Agence spatiale pour voir son fils revenir sur Terre.

« Nous sommes plus heureux maintenant que lorsque nous sommes arrivés — un peu moins nerveux. »

Le prochain grand événement pour M. Laliberté et sa femme sera le retour de leur fils au Québec le 24 octobre.

Guy Laliberté a décollé le 30 septembre au cosmodrome Baïkonour au Kazakhstan en compagnie de l'astronaute russe Maxim Surayev et de l'astronaute américain Jeffrey Williams.

Le milliardaire québécois est arrivé à la Station spatiale internationale le 2 octobre pour y effectuer un séjour de neuf jours.

Il a déboursé 35 millions de dollars pour son voyage dans l'espace et environ six à dix millions de plus pour produire le spectacle De la Terre aux étoiles pour l'eau.