Un ciel parsemé de nez de clown

Guy Laliberté, qui célèbre cette année son 50e anniversaire de naissance et le 25e de celui de son entreprise, s'est envolé avec succès vers la Station spatiale internationale (SSI) à bord d'une fusée Soyouz TMA-16 tôt mercredi matin, à partir de la base de Baïkonour, au Kazakhstan.

Le décollage s'est déroulé sans encombre, peu après 3h (HAE). Quelques minutes après le décollage, M. Laliberté a regardé la caméra située dans la fusée et a dit à l'équipe au sol se sentir « super ».

La capsule doit voyager pendant deux jours avant de s'arrimer à la station spatiale, demain matin.

Le milliardaire québécois est accompagné à bord de Soyouz de deux astronautes, l'Américain Jeffrey Williams et le Russe Maxim Souraïev qui, eux, resteront dans la station jusqu'en mars.

Avant de prendre place dans la fusée, l'homme de cirque a prévenu qu'il comptait bien apporter son humour avec lui dans les cieux. Joignant le geste à la parole, il a apporté avec lui des nez de clown destinés à l'équipage de la Station spatiale internationale.

« J'ai promis que j'allais planter autant de nez de clown que possible dans l'espace, a-t-il expliqué en conférence de presse avant le départ. Alors, les étoiles ne seront plus seulement brillantes, dorénavant, elles seront aussi colorées. »

Signe que l'enthousiasme de l'amuseur public est contagieux, les trois hommes sont entrés à bord de la capsule en entonnant la chanson populaire Mammy Blue, écrite en 1971.

À voir en vidéo