L'avocat-gangster condamné à 54 mois de prison

Devenu le 6 mars dernier le premier avocat au Canada à être reconnu coupable de gangstérisme, Louis Pasquin a été condamné hier matin au palais de justice de Montréal à 54 mois de détention, soit quatre ans et demi.

Il ne se retrouvera cependant pas de sitôt derrière les barreaux. L'homme de 49 ans en appelle du verdict de culpabilité rendu contre lui et demeurera donc en liberté provisoire.

Estimant que son statut d'avocat venait avec des responsabilités plus importantes que celles de la majorité des gens, la procureure Madeleine Giauque avait demandé au juge Carol Saint-Cyr, de la Cour du Québec, d'imposer à Pasquin une peine de six ans dont il aurait à purger la moitié dans un pénitencier.

Le magistrat lui a donné raison. Il a déclaré que Pasquin s'était au contraire servi de son statut pour plus facilement atteindre des objectifs illégaux.

L'avocat de Pasquin, Pierre Panaccio, avait pour sa part suggéré une peine de 23 mois à purger dans la collectivité. Il avait fait valoir que la carrière et la réputation de son client étaient ruinées.

Immédiatement après le prononcé de la sentence, hier, Me Panaccio s'est rendu à la Cour d'appel. Il a demandé et obtenu que son client soit remis en liberté jusqu'à ce que l'appel soit entendu sur le fond.

En mars, après neuf mois de délibérations, le juge Saint-Cyr avait déclaré Louis Pasquin coupable de gangstérisme, de complot pour trafic de stupéfiants, de trafic de stupéfiants et de possession de stupéfiants.

Par conséquent, Pasquin a été temporairement radié du Barreau.

Ses infractions couvraient la période de juillet 2005 à mars 2006 et impliquaient également Carmelo Venneri et Jean-Daniel Blais. On retiendra notamment que 49 kilos de cocaïne avaient transité par sa résidence du secteur Lachenaie, à Terrebonne.

Venneri a été condamné à six ans de pénitencier, tandis que Blais a été condamné à une peine de trois ans et demi.

Les trois avaient été arrêtés en mars 2006 dans le cadre de l'opération Piranha, menée par la Sûreté du Québec (SQ).

Avocat depuis 21 ans, Louis Pasquin a pratiqué surtout en droit criminel, particulièrement dans les dossiers relatifs au crime organisé. Il a représenté des Hells Angels et des membres du clan Cotroni. Il a en outre été procureur de la Cour municipale de Châteauguay.

À voir en vidéo